Recherche du mot clé « déficit public » (10 résultats)


Si ma dernière publication concernant la manipulation anti-démocratique du front républicain a été bien accueillie, j'avoue ne pas me faire beaucoup d'illusions quant aux résultats du second tour qui pointe le bout de son vilain nez. Dépité un peu plus chaque année par l'aveuglement et l'impuissance du peuple face à une oligarchie européenne qui assoit son totalitarisme sous une bannière pseudo-démocratique, mes rêves de retour à un pays souverain et libre ou il ferait bon vivre font désormais place à de sombres cauchemars, dessinant l'effrayante réalité qui nous attend, celle d'une dictature implacable de la finance qui, au nom de l'argent tout puissant, va finir par dépecer le pays, et livrer le moindre aspect de nos vies au diktat capitaliste.

Bien que pour certains d'entre-vous tou...

Au delà de l'aspect répressif de cette information que véhicule l'Afp, je tiens à saluer le courage et la détermination de nos amis Espagnols qui sont au coeur de la crise, et qui n'hésitent pas à prendre des risques en défiant l'état dictatorial instauré par Rajoy, digne successeur de Franco.
 
Que cela en inspire le plus possible chez nous et nous donne la force de résister, car il est bien question ici de résistance, et notre France pantouflarde se doit de se réveiller et de s'organiser pour reprendre en main son destin, jusqu'ici dans les mains des banquiers... Le veilleur
 
Plus de 200 militants de gauche se sont emparés vendredi de fournitures scolaires dans un supermarché de Séville. Leur objectif : les redistribuer à des familles en difficulté.
 
Devant les médias, qu'ils avaient prév...

Le gouvernement s'attaque à une conquête du mouvement ouvrier qui remonte à plus de 60 ans. En effet,  en France, la sécurité sociale a été définie juste après la Seconde Guerre mondiale, par le Conseil national de la Résistance (CNR[1].
 
Ce combat mené par nos aïeux dans l'interêt des citoyens, et devenu depuis un droit de la constitution, est en train discrètement d'être bafoué sous nos yeux, et dans l'indifférence générale. Que faudra il encore, combien de droits et acquis va-t-on encore nous voler avant que les dociles moutons que nous sommes ne se décident enfin à se transformer en loups et revendiquer ce qu'il leur revient de droit ? Le veilleur
 
Une pétition dénonce la privatisation de la Sécu
 
Alors que la Sécu ne rembourserait plus que 50% des soins courants.140 personnalités de...

C'est un classement dont notre pays se serait bien passé. A l'exception de l'Irlande, la dette publique de la Belgique est celle qui a le plus progressé en Europe au cours de ce premier trimestre. Le ratio dette/PIB a ainsi bondi de 4,7 % durant les trois premiers mois de 2013 pour atteindre 104,5 %, selon des données publiées par Eurostat.
 
Etalée sur un an, la progression de la dette belge (+ 2,6 %) est toutefois plus en ligne avec la moyenne européenne. Il n'empêche, le taux d'endettement belge reste le cinquième plus élevé en Europe derrière la Grèce, l'Italie, le Portugal et l'Irlande. Pour informations, les taux plus faibles se retrouvent en Estonie (10 %), en Bulgarie (18 %) et au Luxembourg (22,4 %).
 
Que s'est-il passé durant ces premiers mois de 2013 en Belgique pour expliquer ...

De même que la crise de l'Euro a poussé l'Europe à moderniser et à adapter aux enjeux du XXI° siècle sa gouvernance économique et financière, la terrible crise du Dollar US va obliger la planète à transformer l'ensemble des structures de gouvernance mondiale, en commençant bien sûr par le système monétaire international pour calmer la tempête qui s'apprête à frapper les monnaies.
 
Selon nos anticipations, cette réorganisation, qui ne commencera à se concrétiser qu'avec le G20 de Septembre, risque malheureusement de se faire dans la précipitation puisque notre équipe prévoit les premiers grands effrois quant au Dollar pour la période mars-juin 2013.
 
Une phrase d'Antonio Gramsci (1) décrit magnifiquement la longue période de transition dangereuse que nous vivons actuellement : « Le vieux...