Recherche du mot clé « crise ukrainienne » (13 résultats)

Les travaux de construction du gazoduc South Stream, qui devait approvisionner l'Union européenne en gaz russe, en 2015, ont été interrompus par la Bulgarie, sur pression des États-Unis.
 
Cette décision, d'abord préjudiciable à l'Union (la Russie est déjà prête à vendre son gaz à la Chine), a été soutenue par le président de la Commission européenne, qui agissait ainsi à l'encontre des intérêts qu'il prétend défendre et au service inconditionnel de Washington. Le gouvernement bulgare a annoncé dimanche avoir interrompu les travaux de construction du South Stream, le gazoduc qui devrait transporter du gaz russe dans l'Union européenne sans passer par l'Ukraine.
 
« J'ai ordonné d'arrêter les travaux - fait savoir le Premier ministre Plamen Oresharski -. Nous déciderons des développements ...

Les Etats-Unis ont été contraints d'évacuer leur base en Asie Centrale suite à l'influence grandissante de la Russie sur la scène internationale.
 
Selon le service international du club des journalistes iraniens, l'agence Reuters a publié un article de Dimitri Solovyov dans lequel il écrit entre autres : « Les États-Unis ont évacué mardi leur seule base aérienne en Asie centrale au Kirghizistan, allié de la Russie ». Cette fermeture survient après le renforcement de la présence militaire américaine en Afghanistan et les démonstrations de force russes dans la région. En effet, la Russie est en train de reconquérir sa chasse gardée.
 
Le parlement kirghiz a donné l'an dernier un ultimatum contraignant les États-Unis d'évacuer sa base de transite de Manas utilisé depuis 2001 pour des opérati...

Depuis plusieurs semaines, la rumeur courait et devenait de plus en plus insistante sur les négociations en cours entre la Russie et la Chine concernant la signature d'un contrat de fourniture de gaz d'ampleur historique digne de faire basculer les traditionnels rapports de forces géostratégiques. En effet, la Chine et la Russie viennent d'annoncer officiellement, dans le cadre du voyage de Poutine dans l'empire du Milieu, la signature d'un contrat à... 400 milliards de dollars !
 
Colossal, surtout que ces ventes de gaz ne devraient pas forcément être libellées en dollars puisque derrière tout cela se joue une bataille féroce pour tenter de contrer la domination américaine du monde aussi bien politique qu'économique. Souvenez-vous de l'épisode du relèvement du plafond de la dette améric...

Évènement historique, tout indique que nous sommes sur le point d'assister à l'effondrement de l'économie américaine, signifiant par la même la fin de l'empire hégémonique étasunien. Cette « mise à mort » doit se concrétiser sous la forme d'un accord énergétique russe avec la Chine qui devrait être signé par Vladimir Poutine lui même lors de sa prochaine visite à Pékin le 20 mai prochain.
 
J'avais récemment partagé avec vous des informations relatant cet accord et ces implications économiques, mais il est compréhensible que les multiples rumeurs du net relatant la fin de l'économie américaine ces derniers mois vous aient poussés à devenir méfiants, et ce à juste titre. Cette fois ci, le contexte est radicalement différent, et fait office de « réponse » de la part de la Russie face aux sa...

Les chercheurs russes se sont déclarés prêts à coloniser la Lune dans un projet élaboré par l'Académie des sciences de Russie, l'agence spatiale Roskosmos et l'Université Lomonossov de Moscou [1]. Ce projet n'est pas nouveau et a déjà été évoqué à plusieurs reprises, comme en 2012 [2], puis un peu plus tard en 2013 [3], ou encore en début de cette année [4].
 
On pourrait voir dans cette annonce un message visant à démontrer une supériorité technologique russe, comme au temps de la guerre froide, qui d'ailleurs semble à nouveau pointer le bout de son nez, mais le contexte est ici un peu différent, tout comme les enjeux. Si à l'époque la chute de l'ex URSS a entrainé avec elle un déclin technologique temporaire, l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine a changé la donne, ce dernier ayant ...