Recherche du mot clé « crise globale » (2 résultats)

Un nouveau sommet des Nations unies sur le développement durable s'ouvre à Rio le 20 juin (Rio+20). Au programme : la mise en place d'une « économie verte », présentée comme une solution à l'épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. Ou comment les tenants d'un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s'approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone... Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative.
 
Vingt ans après le sommet de Rio de 1992, qui avait jeté les bases du développement durable, la conférence qui s'ouvre au Brésil le 20 juin sera placée sous le signe de « l'économie verte ». Si les attentes sont faibles en termes de résultats concrets, cette confér...

La dette de l'Europe n'est qu'une partie de la crise globale. Les dettes japonaises ou américaines sont largement supérieures, mais les dettes privées des ménages et des entreprises sont encore très supérieures aux dettes publiques. La croissance du capital se construit sur toujours plus d'endettement, et donc plus de dettes. Cette logique d'endettement nous mène à une impasse économique et sociale.
 
C'est l'échec des politiques de relance conduites par les Etats pour protéger ce système dont le moteur est la course au profit privé du capital, ce système qui permet aux plus riches de s'enrichir indéfiniment aux dépends des peuples. La poursuite de ce modèle ne peut que nous mener vers une catastrophe annoncée. Ces dettes ne sont pas les nôtres, ce n'est donc pas à nous de les payer ni d'...