Recherche du mot clé « cratères » (17 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Un cratère fumant d'1,8 mètres de diamètre et 1,2 mètres de profondeur est apparu ce samedi 23 août au milieu d'un rond-point proche de l'aéroport de Rome-Fiumicino. Selon les volcanologues appelés sur place, les gaz malodorants éjectés seraient un cocktail de dioxyde de carbone, hydrogène sulfuré et méthane. Le site a été isolé et une analyse est en cours.
 
Les gaz sous-terrains peuvent, selon Alberto Basili, de l'INGV, conserver leur chaleur pendant des dizaines de milliers d'années après une éruption volcanique, et remonter à la surface... ce phénomène a été observé en d'autres endroits autour de Rome par le passé, avec des animaux domestiques tués pour avoir respiré ces gaz. (DailyTelegraph / Roma)
 
Le système volcanique le plus proche de cette région du Latium est le Colli Albani, c...

Il s'agit d'une structure géologique unique sur la Terre, situé dans un lointain secteur montagneux recouvert par des broussailles denses de la Sibérie Oritentale. Le nom de cette structure géologique est Patomsky Cratère, qui a été découvert lors de levés géologiques de routine en 1949 par le géologue russe VV Kolpakov.
 
Patomsky cratère est situé à environ 200 km au nord-est du lac Baïkal. Lac qui est dans la partie orientale de la région  d'Irkoutsk. Depuis sa découverte, trois expéditions géologiques en 2005 - 2008  ont été envoyées à la découverte de la nature du cratère. Comme seul un hélicoptère est le transport possible pour cette expédition, les équipements géophysiques ont été très limités. La quatrième expédition menée en août 2010 a emmené 7 ensembles d'équipement AMT (élect...

Le 04 Août, suite à une violente explosion, un effondrement séquentiel du dôme de lave Rerombola, couvrant au moins 25 à 30% du volume de la coupole, a généré un panache de cendres atteignant 3 kilomètres de haut qui, en raison des vents de haute altitude, a dérivé vers le Sud, le Sud-Ouest et l'Ouest, sur plus de 440 kilomètres, atteignant l'île de Flores et la Mer Savu.
 
L'effondrement a également éjecté des bombes volcaniques et des matériaux arrachés à la cheminée et au dôme de lave proprement dit sur plus de 1 kilomètre de haut. Des coulées pyroclastiques ont dévalés les flancs Est, Nord et Ouest du complexe volcanien Paluweh. Le violent épisode éruptif a duré plus de 10 heures.
 
Le Paluweh, également connu sous le nom Rokatenda, est un stratovolcanbasaltico-andésitique situé sur l'î...

Dans un ancien article intitulé « La révélation des pyramides », de nombreuses découvertes troublantes et faits constatés mettaient à mal les théories officielles concernant les égyptiens ainsi que les technologies et savoirs utilisés pour l'élaboration et la construction des pyramides.

Voici une nouvelle découverte intéressante, qui si elle s'avère vérifiée, pourrait enfoncer un peu plus le clou et déconcerter les scientifiques, qui n'en doutons pas, s'empresseront de dénigrer tout ceci pour ne pas nuire à leur « ordre établi ». Le veilleur
 
La publication de notre dernier article sur les dimensions géométriques troublantes de la grande pyramide a suscité les commentaires d'un internaute qui nous à mis sur la voie d'un nouvel indice qui pourrait permettre de convaincre les plus sceptique...