Recherche du mot clé « coqueluche » (16 résultats)


L'information semble ne pas avoir fait grand bruit, traitant pourtant du sujet aussi délicat que controversé de l'obligation vaccinale que veut à tout prix nous imposer notre cher ministre de la santé, Mme Agnès Buzyn. L'article est daté du 31 août, mais il est vrai qu'entre les joutes verbales de Donald Trump et du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, les avancées inquiétantes du « boucher » Assad face aux gentils terroristes soutenus par l'occident, le scandale sur le Levothyrox et autres, les conditions étaient réunies pour que cela passe inaperçu.

J'avais déjà en juin évoqué les liens d’intérêt entre la ministre de la Santé et l'industrie pharmaceutique, et je ne fut pas le seul. Évidemment, cela n'a pas pour autant perturbé la ministre ni ne l'a faite dévier de ses objectifs si prof...


La ministre de la santé, Marisol Touraine, qui avait annoncé la couleur en exhortant « La vaccination, cela ne se discute pas » suite à la pétition mise en ligne le 29 mai dernier par le professeur Henri Joyeux, a récemment mis en place un comité d’orientation, et dont le but est indéniablement de décider à notre place - pauvres ignares que nous sommes - ce qui est le mieux pour nous et nos enfants en matière de santé, et ce sous le prétexte de « lutter contre la défiance des Français envers la vaccination ».

Un professeur Henri Joyeux, qui rappelons-le, n'est pas contre les vaccins, mais qui dénonce en sa qualité de spécialiste deux substances très dangereuses pour l'humain et en particulier le nourrisson, l'aluminium et de formaldéhyde, mais aussi la pénurie généralisée, voire organi...


Nouveau ricochet dans l'affaire du professeur Henri Joyeux, faisant suite à sa radiation de l'ordre des médecins par la chambre disciplinaire de première instance du Languedoc-Roussillon, et qui pourrait bien ressembler à un camouflet pour l'industrie du vaccin donc les pratiques douteuses sont de plus en plus mises en lumière.

Il ne s'agit pas ici d'un simple soutien de la part des « fans » du professeur, ni d'une nouvelle pétition, mais de l'aide inattendue de ses pairs, puisque le professeur Henri Joyeux ayant décidé de faire appel, se voit soutenu par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins de l’Hérault, qui eux aussi vont faire appel de la décision de radiation !

J'en profite pour apporter la petite anecdote concernant la sulfureuse Sophie Marceau, qui s’est indignée de...


Professeur de cancérologie et chirurgie digestive, ancien directeur du laboratoire de nutrition et de cancérologie expérimentale, et chef de service à l'Institut du cancer de Montpellier font partie de l’impressionnant curriculum vitae du Docteur Henri Joyeux. On peut donc sans trop prendre de risque avancer que nous n'avons pas affaire au premier rigolo venu.

Cela n'a pourtant pas empêché la chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon de radier le professeur Henri Joyeux de l'ordre des médecins, et ce à compter du 1er décembre 2016. Décision qui fait suite à une plainte du Conseil national de l'Ordre des médecins reprochant au professeur de vouloir « discréditer le mécanisme de vaccination préventive » dans une pétition en ligne.

Il faut dire que la pé...


Est-il possible que nous assistions à un changement en matière de politique vaccinale de la part du ministère de la santé ? C'est le message que semble vouloir faire passer Marisol Touraine en organisant un débat national sur la vaccination.

Ne nous leurrons pas trop sur les intentions réelles de ce semblant de « prise de conscience » puisque le but réel de cette concertation est de redonner confiance au grand public quant au bien-fondé des vaccins, à une période ou de plus en plus de personnes mettent en doute l'efficacité de ces derniers et réalisent les risques énormes qui se dissimulent derrière cet acte devenu de moins en moins anodin.

Vous même avez sûrement lu de nombreux témoignages de familles détruites par les effets secondaires dévastateurs de certains vaccins, pourtant pré...