Recherche du mot clé « constitution européenne » (7 résultats)


« Brexit », le terme martelé par tous les médias, officiels ou non, depuis quelques jours, et qui in fine, signifierait la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne, est-il si dangereux pour le reste des autres pays comme on tente de nous le faire croire ? Serait-il au moins possible ?

Mes confrères ayant abordé le sujet, je me devais d'en faire autant, mais je vous avoue que mon idée première était d'attendre les résultats avant de spéculer sur ce qui me semble être ni plus ni moins qu'une mascarade distrayante pour les badauds. On voudrait donc nous faire croire qu'un pays aussi impliqué que l'est l'Angleterre dans l'avènement du Nouvel Ordre Mondial, autoriserait le petit peuple à décider de son avenir, à un moment ou cet empire militaro-économique est au plus mal en tous p...

La « stratégie du choc » est une politique de démantèlement des biens publics et de réduction drastique des libertés menée après une grave crise économique, politique ou environnementale, un attentat ou une guerre. Elle s'inspire des techniques de lavage de cerveau et de privation sensorielle employées par la CIA visant à détruire la mémoire du sujet, briser ses capacités de résistance et obtenir une « page blanche » sur laquelle écrire une nouvelle personnalité.
 
A l'échelle d'une population, il s'agit de faire « table rase » du passé en réduisant à zéro le patrimoine public d'un pays, ses structures sociales et économiques pour y construire une nouvelle société. Privées de leurs points de repères, littéralement en état de choc, les populations victimes de ce traitement se sont vues sp...

L'Allemagne, la France et neuf des pays les plus puissants de l'Europe ont réclamé un président élu de l'Union Européenne et une fin du veto de la Grande-Bretagne sur la politique de défense, dans un modèle prototype radical pour l'avenir du continent.
 
Dans un document publié après une réunion entre les 11 ministres des affaires étrangères à Varsovie, le bloc a dressé une carte d'une vision pour l'« avenir de l'Europe ».
 
Ainsi que l'appel pour un chef d'état unique, élu élu pour l'Europe, le bloc a exigé une nouvelle politique de défense, sous le contrôle d'un ministère des affaires étrangère paneuropéen commandé par la baronne Ashton, qui « pourrait par la suite impliquer une armée européenne ».
 
Dans le but  « d'empêcher un simple Etat membre de pouvoir obstruer des initiatives », en r...

Le Parlement pourrait être saisi en urgence pour la ratification du traité de stabilité européen par l'Elysée qui éviterait ainsi la réunion d'un congrès et des discussions avec l'opposition et au sein même de la majorité. Pour Francis Journot, un tel passage en force, sans débats ou référendum pourrait bien laisser des traces aux prochaines élections.
 
Le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), premier volet ratifié du dispositif, constituera selon ses partisans (lien), « un premier pas vers une Europe fédérale avec son propre Trésor public et un budget conséquent ». En ratifiant maintenant le TSCG, la France pourrait abandonner une part de sa souveraineté budgétaire. Désormais, la commission européenne disposerait d'un droit de regard sur l'ensemble des dépenses publiques françaises don...

Coup de théâtre en Allemagne, le MES et le pacte budgétaire violent la constitution.
 
Une partie de l'opposition et 12.000 citoyens allemands saisissent le tribunal constitutionnel fédéral de karlsruhe pour qu'il décide que le pacte budgétaire et le M.E.S. violent la démocratie et la constitution allemande.
 
Du coup, m. joachim gauck, président de la république fédérale d'allemagne, vient de décider de reporter la ratification du pacte budgétaire et du MES.
 
Tout peut désormais arriver
 
Voici moins de 48 heures, tous les médias français faisaient leur Une sur le prétendu triomphe de « l'Europe du sud » au sommet européen des 28 et 29 juin, qui aurait « fait plier » l'Allemagne, comme a osé le titrer, sans craindre le ridicule, le journal Le Monde daté du 30 juin.
 
On annonçait dans la foulée...