Recherche du mot clé « compagnies pétrolières » (20 résultats)


Si selon sa constitution, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour objectif initial « d'amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible », l'influence des lobbies industriels et autres laboratoires pharmaceutiques sur cette organisation est parvenue à la corrompre, supprimant de fait son indépendance qui était l'essence même de sa raison d'être.

Pour l'anecdote, il faut savoir que Margaret Chan, la directrice actuelle de l'OMS (qui je le rappelle, est une institution de l'Organisation des Nations unies) après une curieuse réélection, a été classée comme la 37ème femme la plus puissante au monde. Il lui a été reproché d'avoir surestimé la réalité de la menace la grippe A (H1N1), poussant ainsi les gouvernements à acquérir des quantités excessives de va...


En avril 2013, nous apprenions par les gros titres de la presse officielle que les États-Unis avaient placé sur une liste noire dix-huit personnes, en majorité des fonctionnaires russes, ayant soit-disant joué un rôle dans la mort en prison en 2009 du « juriste » Sergueï Magnitski.

Les personnes étant inclues dans la « liste Magnitski » ont vu leurs avoirs gelés sur le sol américain et ont été interdites d'entrée aux États-Unis. De même, tout ressortissant américain ayant fait commerce avec elles étaient exposées à des sanctions pénales. Ces évènements avaient bien évidemment contribué à raviver les tensions entre Washington et Moscou, tandis que la version officielle des faits vue par l'occident désignait comme à son habitude une culpabilité d'origine russe.

A l'époque, c'est en ces ...


La situation qui était déjà plus que critique dans la région de l'Alberta s'aggrave de jour en jour, et les gigantesques incendies qui avaient récemment forcé une évacuation massive des habitants et ouvriers de Fort McMurray menacent maintenant directement les installations pétrolières des sables bitumineux.

Autant dire que si ces murs de flammes ne sont pas rapidement stoppés, nous allons assister à un « feu de joie » d'une ampleur rarement atteinte. L'article n'en fait pas mention, mais la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a dépêché il y a 48 heures deux spécialistes à Fort McMurray pour évaluer les dangers nucléaires dans la région.

Ces derniers auraient pour but de « confirmer la sécurité radiologique des appareils autorisés qui se trouvent dans les zones touchées e...

Depuis maintenant plusieurs jours, des murs de flammes gigantesques sévissent dans une région du Canada, et ravagent actuellement Fort McMurray, forçant l'évacuation d'une centaine de milliers de personnes y résidant.

Au delà du drame humain que vivent ces personnes en voyant leurs maisons dévorées par les flammes, c'est le statut particulièrement stratégique de cette zone qui attire mon attention, car Fort McMurray n'est pas une ville comme une autre puisqu'elle est considérée comme la capitale des sables bitumineux, ainsi que la troisième réserve de pétrole de la planète.

Pour le moment, rien ne permet d'affirmer qu'il s'agit d'une catastrophe naturelle ou pas, mais avouez que le contexte est assez troublant, et de plus il faut savoir que nous n'avons pas à faire à un simple incendi...


La récente visite à Cuba du président américain Obama et du dégel des relations entre les deux pays ont fait la une des médias officiels, mais après presque 90 ans d'embargo et de rupture de relations diplomatiques, et ne pouvant ignorer le fait que pour l'occident, tout rapprochement politique ne saurait être dissocié d'intentions géopolitiques stratégiques ou financières, quelles sont les réelles intentions des États-unis vis à vis de Cuba ?

Selon moi, les raisons de ce rapprochement sont multiples, et bien évidemment non dénuées d'intérêts. En premier lieu, la maison blanche doit subir de fortes pressions du lobby pétrolier, particulièrement après que Cuba se soit déclaré ouverte à « tous types d'affaires » avec les compagnies pétrolières américaines en vue exploiter ses réserves na...