Recherche du mot clé « climato sceptiques » (2 résultats)

La mouvance mondiale climatique change de bord. Avec l'article de David Rose dans le Daily Mail, de Matt Ridley dans le Wall Street JournalWe got it wrong on warming »), et cet excellent article de Ross McKitrick du  in the Financial Post, le message sceptique se généralise.
 
La guerre (climatique) n'est certes pas finie, mais la course à l'information dans la couverture médiatique est montée d'un bon cran. Maintenant et ce pour la première fois, il y a un élément de concurrence, les journaux sérieux ne veulent pas être largués. Les chefs de rédaction ont fini par réaliser que les sceptiques avaient des arguments qui tiennent la route.
 
En Australie, le grand échec de la taxe carbone dans les récentes élections produit toujours son onde de choc dans les informations, les institutions ...

En Allemagne, le débat climatique fait rage entre alarmistes voulant « transformer la société » au nom de la lutte contre le réchauffement climatique (comme, par exemple, Hans Joachim Schellnhuber), et climato sceptiques.
 
Ce débat a été ouvert par un pavé dans la mare jeté par le professeur Fritz Vahrenholt, un des pères du mouvement écologiste allemand et scientifique, qui a écrit un ouvrage destructeur pour les théories « réchauffistes » lorsque il s'est aperçu que les théories propagées par le GIEC étaient non seulement erronées, mais l'étaient sans doute volontairement, et donc avec une intention malhonnête. En langue française, ce débat semble quasi inexistant. La presse « mainstream » et la classe politique continuent de soutenir les politiques incroyablement dispendieuses de « l...