Recherche du mot clé « classe X » (13 résultats)

Rassurez-vous, pas d'inquiétudes à avoir, puisque ces deux éruptions se sont produites alors que les taches solaires ne nous faisaient pas face. Cette double éruption survenues à a peine plus d'une heure d'intervalle font brusquement suite à une période d'activité relativement calme de notre astre.
 
Les prévisionnistes s'attendaient à une éruption solaire de classe X aujourd'hui, et le soleil ne les a pas déçu. Toutefois, la source de cette éruption était inattendue. Une nouvelle tache solaire (AR2087) a émergé soudainement de derrière la branche sud-est du soleil, et a éclaté à deux reprises, produisant une éruption de classe X 2.2 (à 11:42 UT), suivie d'un seconde éruption 70 minutes plus tard de classe X 1.5 (à 12:52 UT).
 
L'image d'illustration prise dans le spectre de l'ultraviolet ...

De récentes secousses au Chili enregistrées ces derniers jours laissaient entrevoir la probabilité d'un séisme de plus forte ampleur. De plus, d'autres tremblements de terre en Californie, ajoutés à celui survenu au Park Yellowstone que je vous ai annoncé dimanche dernier, confirment une forte activité tectonique liée aux plaques sud et nord américaine en convergence avec les plaques Pacifique et Nazca.
 
Il est pour le moment difficile d'entrevoir à court terme si l'énergie relâchée par cette énorme secousse suffira à calmer le regain d'activité sismique constaté depuis plusieurs semaines, mais il y a fort à parier que de fortes répliques s'en suivent, d'autant plus que l'activité volcanique de la grande ceinture de feu risque elle aussi d'être revue à la hausse. Bien entendu je reste en...

Le retour de la tache solaire AR1967 a déclenché une puissante éruption solaire de classe X4.9, le 25 février à 00h49 (UTC). C'est l'éruption solaire la plus intense de 2014, et l'une des plus fortes du cycle solaire actuel. Le Solar Dynamics Observatory (SDO) de la NASA ont enregistré ce flash ultraviolet extrême.
 
Bien que cette éruption soit impressionnante, ses effets sont atténués par l'orientation de cette dernière, située près de la branche sud-est du soleil et non face à la terre. En effet, la brillante éjection de masse coronale (CME) qui a été propulsée loin du soleil peu de temps après l'éruption semble ne pas devoir affecter notre planète, du moins pas directement.
 
Les émissions radio issues de l'onde de choc située à la l'extrémité de la CME suggèrent une vitesse d'expansion...

Alors qu'une activité solaire intense était annoncée pour 2013, la réalité s'est révélée différente puisque notre astre est resté ces derniers temps d'un calme preque ennuyeux. Mais voila que depuis le 22 octobre, notre étoile montre de nouveaux signes d'activité à la hausse.
 
Curieusement, une recrudescence de l'activité sismique est également constatée depuis cette date, avec entre autres un séisme de faible intensité qui secoue Aceh, des secousses sismiques en Israël, et un puissant séisme de 7.3 au Japon. Si l'« avis officiel » des scientifiques est qu'aucune corrélation n'est prouvée, tous ne sont pas du même avis, et force est de reconnaitre qu'au delà de graphiques déconcertants, les « coincidences » ont bon dos ! Le veilleur
 
Deux puissantes éruptions ont jailli à partir d'un nouv...

L'année 2013 correspond à un pic d'activité des éruptions solaires. Une série de quatre d'entre elles, très puissantes, est survenue en début de semaine. La source très active provient de la tache solaire AR1748 qui se tourne maintenant vers la terre. Ces dernières éruptions sont les plus puissantes depuis le 23 octobre 2012.
 
Un nouvelle et 4ème éruption de classe X s'est produite le mercredi 15 mai. Depuis le début de l'année, le soleil n'avait pas déclenché d'éruption de classe X. En seulement 48 heures, la tache solaire AR1748 en a produit quatre. La dernière éruption de classe X de cette tache solaire active, accompagnée d'une éjection de masse coronale (CME) a eu lieu le 15 mai (UT 01:52) et fut observée par le satellite SDO (Solar Dynamics Observatory). Les prévisionnistes du NOAA...