Recherche du mot clé « civils désarmés » (2 résultats)

Nouveau massacre dans l'est du pays, cette fois à Krasnoarmeysk. Une quinzaine de paramilitaires de la garde nationale sont intervenus pour interrompre le vote démocratique sur l'avenir de la région. Devant la colère de la population locale présente en nombre, ils n'ont pas hésité à tirer sur des civils sans armes. Résultat : 2 tués et des blessés (bilan provisoire).
 
Hier soir, le 11 mai, à Krasnoarmeïsk, dans l'Est de l'Ukraine, les soldats de la garde nationale ont ouvert le feu sur des civils désarmés, rassemblés devant la mairie. Un homme a été tué, deux autres ont été blessés. Ces informations ont été communiquées par les journalistes russes Ilia Azar et Timour Olevskiï, présents sur place.
 
« Les soldats de la garde nationale tirent sur des gens désarmés »
, écrit sur son compter Tw...

La propagande occidentale ne cesse de caricaturer la position de la Russie face à la crise syrienne. Elle reproche à Moscou de soutenir Damas pour des motifs mercantiles, voire par solidarité criminelle. Sergey Lavrov ne traite pas ici des choix stratégiques russe, mais des principes auxquels s'astreint sa diplomatie. Il répond patiemment aux inepties des médias occidentaux, rappelant l'attachement de Moscou au droit international et sa préoccupation de soutenir les peuples. M. Lavrov oppose d'une part le soutien populaire massif dont dispose le président el-Assad et, d'autre part, l'illégitimité d'une opposition armée à caractère sectaire, soutenue de l'étranger.

Au cours de l'année ou de l'année et demie passée, les événements qui se sont enchaînés en Afrique du Nord et au Proche-Ori...