Recherche du mot clé « cheniere energy » (2 résultats)


« Vous ne voulez pas du gaz de schiste ? Eh bien vous en aurez quand même ! ». Bien que cette nouvelle puisse en irriter plus d'un au premier abord, nous pouvons malgré tout nous réjouir de certains aspects de cette annonce.

D'une part car ce gaz provient des État-Unis, il n'est donc aucunement question de fracturation hydraulique sur le sol français et des dangereux inconvénients que ce procédé comporte, et d'autre part car cela devrait avoir pour effet une baisse des tarifs du gaz domestique avantageuse pour les consommateurs que nous sommes.

Si toutefois des conséquences géopolitiques sont évoquées vis-à-vis de la Russie, il est bon de rappeler que nous n’importons que 16% de notre gaz de Russie, l’essentiel venant de Norvège (42%) puis des Pays Bas (16%), de l’Algérie (9%) et dive...

La récente mise en garde des dirigeants européens par Vladimir Poutine sur un possible arrêt d'approvisionnement en gaz continue de faire couler de l'encre, et malgré le silence médiatique habituel, les têtes pensantes en Europe commencent à sérieusement s'inquiéter des répercussions que cela pourrait avoir au vu de la situation explosive Ukrainienne qui ne s'apaise toujours pas.
 
Vous pensez peut être (à tort) que vous ne serez que peu affecté par de telles mesures, et qu'en telles circonstances, l'Europe aurait un « plan de secours » en vue de pallier à cette pénurie gazière qu'imposerait le géant Gazprom ? Il n'en est rien comme vous allez le voir à la lecture de cet article de Ria novosti...
 
vivre sans gaz russe
 
Bien que les représentants de l'UE évitent d'évoquer la situation qui po...