Recherche du mot clé « chaos climatique » (2 résultats)

Palpitance et révélations : Laurent Detritus Fabius, l'actuel prétexte qui sert de ministre des affaires étrangères, a rencontré le 13 mai dernier à Washington son collègue américain John Kerry pour discuter de questions variées sur la situation en Iran, en Ukraine et en Syrie.
 
On supposera sans mal qu'il a dû évoquer, en privé, les bidouillages électroniques des Américains, et qu'il a probablement commenté l'excellent repas qui lui a été servi. Il a même peut-être fait un petit selfie avec John, histoire de compléter son album de famille. Et, histoire de détendre l'atmosphère, il aura probablement échangé avec son homologue américain une petite blagounette préparée de longue date par son staff. Mais une chose est certaine et elle a retenu l'attention de toute cette presse frétillante ...

Un nouveau record d'émissions de gaz à effet de serre a encore été battu en 2011. Plusieurs instituts de recherche annoncent un réchauffement de plus de 3,5 °C d'ici à la fin du siècle. Malgré cela, de nouvelles négociations climatiques viennent de se terminer, dans l'indifférence générale, à Bonn. Toujours pas d'accord en vue. Les États continuent de se renvoyer la balle, le marché du carbone est en pleine déconfiture, et les promesses des grandes négociations tombent dans l'oubli. Le chaos climatique, lui, n'attend pas.
 
À croire que les sécheresses en Australie et en Afrique, les inondations au Pakistan et en Thaïlande, les feux de forêt en Russie, la montée des eaux qui menace les îles du Pacifique, le changement des saisons des pluies dans les Andes ou en Asie du Sud-Est ne suffisen...