Recherche du mot clé « catastrophe naturelle » (20 résultats)


Parce que être en mesure d'anticiper reste le must en toutes circonstances, et au vu de la situation actuelle qui risque de fortement dégénérer étant donné les choix pitoyables et la rhétorique guerrière qu'ont adopté les pantins qui nous gouvernent, savoir adopter le bon comportement dans une situation de menace terroriste ou assimilée peut faire la différence entre la vie et la mort.

C'est une nouvelle fois un article qui provient de l'excellent blog de Pierre Templar - un professionnel de la survie - que je partage avec vous, et à une époque ou les risques importants se multiplient et se diversifient (catastrophe naturelle, effondrement systémique ou financier, recrudescence d'attentats terroristes), je ne saurais que trop vous recommander de vous attarder sur les nombreux articles ...


Soyons tout de suite très clairs, ce qui suit n'est que spéculation issue d'une réflexion d'un professeur en stratégie globale et en analyse géopolitique, et la concrétisation de cette possibilité serait sans précédent aux États-Unis, ou le 22e amendement de la Constitution empêche toute personne d’être élue plus de deux fois à la présidence.

En 2014, Barack Obama a catégoriquement écarté en public l'idée d'un troisième mandat à la tête des États-Unis, le comparant au troisième film de la franchise « Very bad trip », ce qui ne l'empêche cependant pas de penser qu'il serait réélu s'il se présentait pour un troisième mandat, alors que dans le même temps, certains libéraux demandent l'abolition du 22ème amendement afin de permettre à Obama de briguer un troisième mandat. Cela dit, des cir...


Cette information est importante à plus d'un titre et m'avait échappé puisqu'elle date du 16 février 2015, ce qui dans son contexte ne la rend pas obsolète pour autant, pas du tout même. Merci au passage à Galadriel des Brind'herbes Engagés pour avoir soulevé le lièvre.

Information importante, à commencer par le fait étonnant qu'elle soit traduite et relayée par le média Le point, qui, comme tout autre média mainstream, n'est jamais en reste quand il est question de taxer de complotisme toute information sortant des rails de la bienpensance. Importante également de par l'aveu à demi mot de l'emploi de techniques de manipulation climatique par les États-Unis, ainsi que des craintes de ces derniers de voir ces mêmes techniques utilisées par d'autres nations à leur encontre (au hasard, la R...

Depuis maintenant plusieurs jours, des murs de flammes gigantesques sévissent dans une région du Canada, et ravagent actuellement Fort McMurray, forçant l'évacuation d'une centaine de milliers de personnes y résidant.

Au delà du drame humain que vivent ces personnes en voyant leurs maisons dévorées par les flammes, c'est le statut particulièrement stratégique de cette zone qui attire mon attention, car Fort McMurray n'est pas une ville comme une autre puisqu'elle est considérée comme la capitale des sables bitumineux, ainsi que la troisième réserve de pétrole de la planète.

Pour le moment, rien ne permet d'affirmer qu'il s'agit d'une catastrophe naturelle ou pas, mais avouez que le contexte est assez troublant, et de plus il faut savoir que nous n'avons pas à faire à un simple incendi...

Alors que l'état de catastrophe naturelle persiste au Japon suite au fort séisme de magnitude 7,0 et que de nombreuses répliques continuent d'entretenir la peur, un puissant séisme de magnitude 7,8 a frappé cette fois-ci l’équateur dans la nuit de samedi à dimanche à 23h58 (GMT).

Au moins 77 personnes sont mortes et 588 autres blessées selon un communiqué du vice-président du pays, Jorge Glas. Des dégâts colossaux sont également à déplorer dans le sud-ouest du pays, jusque dans la région de Guayaquil, sur la côte pacifique.

Pour les détails, l'épicentre était situé à 10 km de profondeur à environ 173 km de Quito, la capitale équatorienne. Difficile à mon humble niveau d'établir une corrélation avec les récents tremblements de terre du Japon qui se situaient à une profondeur similaire,...