Recherche du mot clé « big one » (17 résultats)

Petite surprise aujourd'hui lors d'un petit passage en revue de l'activité sismique du jour dans ma rubrique dédiée à ce type d'évènements, ou j'y ai constaté une forte secousse estimée à 5.2 de magnitude en Californie.

En y regardant de plus près, une seconde surprise apparaît, puisque ce séisme a été suivi de pas moins de vingt répliques comprises entre des magnitudes allant de 2.0 à 3.5, situées non loin de San Diego et Palm Springs, et plus précisément le long de la très célèbre faille de San Andréas !

Pour surveiller régulièrement ce type d'activité (volcanique, tectonique, sismique), je peux vous dire que cette région ne manifeste habituellement que peu d'activité sismique, hormis les micro secousses normales dans cette zone à risques. En temps normal, on pourrait interpréter ce...


La NASA a publié la semaine dernière un rapport particulièrement inquiétant dans le Journal of Geophysical Research selon lequel l’agence spatiale estime que la ville de la Nouvelle-Orléans est en train de s’enfoncer progressivement dans le sol.

Il faut noter que la Nouvelle-Orléans n’est pas la seule ville dans cette situation, puisque d’autres villes comme Washington et New York s’enfoncent elles aussi. Selon le géologue Cathleen Jones du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, et qui supervise les recherches à l'aide des drones UAVSAR (Uninhabited Aerial Vehicle Synthetic Aperture Radar) afin de calculer la vitesse d’immersion, ce phénomène est causé essentiellement par l’affaissement des roches.

Bien que la situation soit selon lui - et à juste titre - alarmante, on dénote un aspect co...


Voici un nouvel épisode de la longue et mouvementée série relatant l'état de santé de la célèbre faille de San Andréas, bien connue pour le potentiel destructeur qu'elle renferme, et qui pourrait générer un méga séisme plus connu sous le nom de « Big One ».

Rien de bien nouveau que nous ne sachions déjà pourtant, à savoir que la durée moyenne mesurée entre deux évènements importants, et comparée au dernier ayant eu lieu, laisse à penser aux experts que l'imminence d'une secousse majeure n'est pas bien loin. Sans pour autant sous estimer les risques réels, tout porte à croire qu'il s'agit d'une énième fausse alerte chargée d'entretenir la psychose, à tel point qu'Hollywood en a même fait récemment un film.

A la différence près que la période fin 2015 / début 2016 a été marquée par deux...

Ce qui n'était auparavant considéré que comme de la pure spéculation alarmiste de la part de sites « complotistes » au sujet d'éruptions solaires dévastatrices futures semble être désormais pris au sérieux en haut lieu.

Rassurez-vous, car comme vous allez le voir, aucun argument laissant présager l'imminence d'un tel évènement n'est mis en avant. Cependant, cette éventualité a été suffisamment prise au sérieux pour que soit organisée avec la Maison Blanche une réunion officielle, incluant spécialistes de la météo spatiale et organismes gouvernementaux à travers les États-Unis !

Le Veilleur

Si une tempête solaire géomagnétique assez puissante était éjectée à partir de la surface du Soleil, elle serait capable de faire tomber les communications au travers de notre Terre pendant des jours...

Un puissant séisme de magnitude 6.2 s'est produit tôt lundi 5 mai dans l'est du Japon, secouant très violemment les gratte-ciel et maisons du centre de Tokyo, sans entraîner de risque de tsunami mais faisant quand même au moins 11 blessés légers dans la capitale et alentour.
 
Le tremblement de terre est survenu à 5 h 18 heure locale (22 h 18 dimanche à Paris). Son épicentre était situé sur l'île Izu Oshima, au sud de la capitale, et son hypocentre à 160 kilomètres de profondeur. Le centre américain de surveillance des séismes, l'USGS, a pour sa part évalué la magnitude à 5,8.
 
« C'était un séisme très profond du type qui en général génère peu de répliques »
, a expliqué lors d'une conférence de presse un sismologue de l'agence de météo. De toutes petites vibrations ont d'abord été ressent...