Recherche du mot clé « bataille juridique » (9 résultats)

C'est une belle victoire de la société civile : le Conseil d'Etat a suspendu le 6 mai les autorisations d'épandage aérien de pesticides en France. La bataille juridique a été menée par des environnementalistes antillais.
 
La semaine dernière, des associations antillaises étaient venues à Paris pour présenter devant le Conseil d'Etat, une demande d'abrogation de l'arrêté permettant de déroger à l'interdiction de l'épandage aérien de pesticides en France. Nous avions rencontré Béatrice Ibéné, présidente de l'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la faune des Antilles (ASFA) et porte-parole du mouvement de lutte contre les épandages aériens en Guadeloupe.
 
Le Conseil d'Etat vient de donner sa réponse : son ordonnance interdit cette pratique en France et condamne les ministèr...

Vous ne rêvez pas, la petite république des îles Marshall a déposé une demande de désarmement nucléaire complet auprès de la Cour internationale de justice de La Haye au Pays-Bas. Elle s'en prend donc directement aux puissances nucléaires mondiales en exigeant de leur part de se séparer de leur « précieux » !
 
Si l'initiative est à saluer et que le droit international est clair à ce sujet, leur donnant probablement gain de cause, combien y a-t-il de chances que ces requêtes aboutissent à une période ou la « guerre froide 2.0 » voit le jour et que les tensions américano-russes sont à leur paroxysme ? Le veilleur
 
Les dirigeants des îles Marshall espèrent, grâce à la justice internationale, forcer la main des puissances nucléaires de la planète en vue d'obtenir « enfin » la destruction comp...

Je l'évoquais récemment dans un article, et j'avais vu juste, l'abandon de l'Europe par Monsanto n'est qu'une vaste tromperie, leur stratégie est claire : imposer leurs ogm partout dans le monde. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils s'octroient tous les moyens pour y parvenir. Ne vous y trompez pas, ce type d'information risque de devenir monnaie courante dans les mois à venir, et le traité transatlantique en cours de négociation va ouvrir toutes les portes aux pratiques commerciales d'outre-atlantique.
 
Sous prétexte de la standardisation des normes juridiques, sanitaires et environnementales, nous allons observer le défilement d'autorisations de culture ogm « made in Monsanto » et des risques environnementaux qui y sont liés, ce à quoi s'ajoutera l'importation des pratiques alim...

Le jugement est tombé, le géant de la biochimie Monsanto conserve le droit de poursuivre en justice les agriculteurs biologiques dont la production a été malencontreusement contaminée par les OGM sorti de ses laboratoires.
 
C'est un paradoxe qui soulève l'indignation et l'incompréhension au sein de la population américaine. Monsanto, qui détient le fameux brevet pour l'herbicide Roundup et pour les semences génétiquement modifiées capables de résister à ce même désherbant, conserve le droit de poursuivre en justice n'importe quel agriculteur dont la production de blé contiendrait plus d'1% d'OGM.
 
Belle ironie, sachant que ce sont les organismes génétiquement modifiés eux-mêmes qui contaminent les productions  biologiques avoisinantes. Comme si cela ne suffisait pas de rendre les producti...

Des études cliniques ont montré que le médicament Zyprexa risque de causer de graves dommages à plusieurs fonctions pancréatiques, y compris sensibilité à l'insuline et réduit des niveaux élevés de sucre dans le sang.
 
La combinaison de ces facteurs, ainsi que des altérations métaboliques provoquées par la consommation de drogue Zyprexa peut irriter le pancréas (wiki) et causer d'importants dommages à long terme. Cela se traduit souvent par une condition appelée pancréatite aiguë (wiki), qui dans bien des cas, peut être potentiellement mortelle. 
 
L'inflammation du pancréas est appelée pancréatite chronique (wiki) et peut être causée par des médicaments tels que le Zyprexa. Cette inflammation peut occasionner des douleurs abdominales, des vomissements et de la fièvre.
 
La survie de la pan...