Recherche du mot clé « page-3 » (40 résultats)


C'est une grosse claque pour le groupe Bolloré, et même un « double tap » si l'on ajoute le fait que celui-ci a vu son bureau perquisitionné dans le cadre d’une enquête sur ses activités africaines !

Aujourd'hui, quatre journalistes de Bastamag, deux responsables de site et deux blogueurs se sont retrouvés sur le banc des accusés, poursuivis pour diffamation par le groupe Bolloré en début d'année pour avoir écrit et relayé une enquête parlant de l’accaparement des terres.

Contre toute attente, cette fois ci c'est le « pot de terre » qui a gagné face au « pot de fer ». Malgré ses milliards, ses avocats triés sur le volet et toute l'influence qu'un tel individu peut posséder, le site de médias alternatif Bastamag, ainsi que d'autres journalistes et blogueurs liés à cette plainte ne seront p...

De plus en plus de produits « naturels » contenant de la stévia arrivent sur le marché. Pourtant, contrairement aux dispositions prévues par la Convention sur la biodiversité, les peuples Guarani du Paraguay et du Brésil, qui ont découvert les vertus édulcorantes de cette plante, ne bénéficient pas des retombées économiques de leur savoir ancestral...

Connaissez-vous la stévia ? Cette petite plante d’Amérique du sud a l’étonnante capacité de donner un goût sucré aux aliments, sans avoir les inconvénients du sucre, source d’hypertension, d’obésité ou de diabète. Cultivée depuis plusieurs siècles par le peuple guarani, qui vit des deux côtés de la frontière entre le Paraguay et le Brésil, la stévia connaît depuis quelques années un véritable succès mondial. La demande pour des produits nat...

À l'approche du prochain cycle de négociations entre l'Union européenne et les États-Unis, les syndicats et organisations militantes britanniques organisent du 8 au 12 juillet une campagne nationale sur les dangers que représente le grand marché transatlantique (Tafta/TTIP).
 
Services publics, environnement, droit du travail, service national de la santé... Autant de domaines mis en péril par cet accord de libre-échange, qui suscite une opposition croissante des citoyens britanniques. « Le mouvement anti-TTIP ne manque pas d'énergie ni d'engagement », prévient John Hilary, directeur de War on Want, organisation de lutte contre la pauvreté. « Nous sommes prêts pour la bataille. »
 
Construire un mouvement d'opposition aux accords de libre-échange n'est pas toujours facile en Grande-Bretagn...

C'est désormais récurrent, dès lors qu'on s'oppose aux intérêts des multinationales, ou même aux idées que l'establishment tente de nous imposer par le truchement de rapports généralement biaisés, on se voit rapidement affublé d'une étiquette destinée à nous discréditer (conspirationniste, négationniste, complotiste, terroriste, etc.).
 
Dans le contexte qui nous intéresse aujourd'hui, les représentants de l'Otan - qui rappelons-le ne sont bien sûr nullement acoquinés avec les lobbyistes d'entreprises pétrolières -, tentent de diaboliser les militants anti gaz de schiste auprès de l'opinion publique, sous prétexte que ces derniers seraient infiltrés et manipulés dans le but de servir les intérêts de Gazprom, et donc du méchant tsar Poutine. Bien évidemment, cela n'a aucun rapport avec le...

Le droit à l'hébergement d'urgence va t-il être bafoué ? Ce 11 juin, le prêtre Gérard Riffard comparait au tribunal de police de Saint-Étienne pour avoir enfreint un arrêté municipal qui « interdit l'hébergement dans les locaux de l'église Sainte-Claire pour des raisons de sécurité », explique le diocèse.
 
Ce dernier soutient depuis treize ans l'association Anticyclone présidée par le curé, qui accueille et accompagne les demandeurs d'asile, tout en organisant un certain nombre d'ateliers pour faciliter leur intégration. L'association a également accueilli dans les locaux de l'église Sainte-Claire située à Montreynaud, un quartier populaire de Saint-Étienne, des mineurs isolés ainsi que des familles avec des jeunes enfants.
 
« C'est même parfois les services de l'État qui aiguillent ces...