Recherche du mot clé « banques internationales » (7 résultats)

En réponse aux nouvelles menaces de « sanctions » occidentales, le Sénat russe prépare actuellement un projet de loi prévoyant la confiscation des avoirs de sociétés européennes et américaines implantées en Russie en cas de sanctions occidentales à l'encontre de Moscou.
 
Le côté comico-ironique de la situation, et Poutine doit bien en rire, serait donc la « Chypriotisation » des avoirs bancaires occidentaux si ces derniers s'entêtaient à vouloir appliquer à tout prix leur ridicule politique de sanctions à l'encontre de l'économie Russe ! Nous pouvons parier sur le fait que le concept de « l'arroseur arrosé » risque de fortement déplaire à Obama et aux représentants de l'Union Européenne ;-) Le veilleur
 
Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, a annoncé le 5 mars tra...

Cinq ans après le krach de Wall Street en septembre 2008, les chiffres compilés par la bibliothèque de la Chambre des Communes britannique sur les niveaux des salaires des 27 Etats-membres de l'Union européenne montrent que le niveau de vie des travailleurs a drastiquement diminué.
 
Ces statistiques contredisent les affirmations selon lesquelles la zone euro a « redressé la barre » grâce à une modeste croissance au cours du dernier trimestre. La situation est particulièrement grave dans les pays soumis aux dictats de la « troïka » - l'UE, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire International (FMI) - qui supervise les réductions massives des dépenses sociales comme l'exigent les banques internationales.
 
En Grèce, les salaires ont dégringolé de 11,3 pour cent depuis l'aut...

Régulièrement et pour de nombreux évènements aussi importants que variés, des pétitions se répandent et deviennent virales, aussi bien sur les blogs que les réseaux sociaux, et nombre d'entre vous tombent régulièrement dans le panneau sans même se poser la question : A qui profite réellement ces pétitions ? D'ou vient l'argent servant à faire fonctionner ces coûteux systèmes ?
 
Je pense pour ma part depuis déjà longtemps que donner son adresse e-mail et cliquer bêtement sur un bouton ne peut en aucun cas changer le déroulement d'opérations générants des millions d'euros à leurs instigateurs, mais visiblement, des milliers d'entre vous semblent encore croire au père noêl. Ne vous êtes vous jamais demandé d'ou venait cette soudaine augmentation de courrier non sollicité (spam) qui arrivait...

Une information dénichée sur le site Crashdebug de mon ami Folamour et qui se veut réjouissante à la base, mais qui va certainement une fois de plus tourner en règlement de comptes en interne, avec un blâme à la clé ! Soyons réalistes, le gouvernement Obama ainsi que d'autres ont été élus grâce aux financements des banquiers, il ne vont pas se tirer une balle dans le pied en risquant de se les mettre à dos !
 
Il est pour le moment trop tôt pour faire un pronostic, mais gageons que ces parasites vont encore s'en tirer par une pirouette, alors que j'ai pu lire aujourd'hui que les Etats-unis vont intensifier le débit de leurs planches à billets, et qu'ils projettent de relever automatiquement le plafond de la dette qui comporte bien plus de zéros que je n'en ai jamais eu à l'école !
 
L'enqu...

Neuf banques supplémentaires ont été assignées en justice dans le cadre de l'enquête sur les manipulations du Libor, le taux de crédit interbancaire de référence, annonce vendredi le Wall Street journal citant des sources proches du dossier.
 
Des citations à comparaître ont été signifiées en août et septembre par les Etats de New York et du Connecticut à Bank of America, aux banques japonaises Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi, au Crédit Suisse, à la Lloyds (Grande-Bretagne), à la Rabobank (Pays-Bas), à la Royal Bank of Canada, à la Société Générale et à l'allemande West LB, a indiqué le quotidien d'affaires américain.
 
Au total, 16 banques sont désormais dans le collimateur de la justice (notamment JPMorgan, Citigroup, Barclays, HSBC, RBS, UBS et Deutsche Bank).
 
Le Libor est calcul...