Recherche du mot clé « baleines échouées » (3 résultats)

C'est quand même curieux qu'à chaque fois que des cétacés s'échouent, des responsables prétextent une désorientation de ces animaux (lien), en ajoutant que c'est un « phénomène naturel » ! Pour ceux qui l'ignorent, ces mammifères sont pourvus d'un système de sonar qui est le plus élaboré au monde, et « se perdre » n'est pas dans leurs habitudes !
 
Des études faites depuis plusieurs années ont démontré que les sonars basse fréquences (lien) tueraient des cétacés dans toutes les mers du monde, et curieusement, 34 navires de guerre et sous-marins des marines de cinq pays se sont donné rendez-vous dans le golfe du Bengale pour des exercices militaires il y a peu de temps...
 
Quelque 40 baleines sont mortes après un échouage massif survenu au large de la côte est de l'Inde, sur l'île d'Andaman...

Dimanche 2 septembre, environ 17 baleines se sont échouées et sont décédées sur la côte écossaise près de Anstruther. Des sauveteurs tentent de sauver douze autres baleines toujours en vie, a-t-on appris sur la BBC. Par ailleurs, 22 baleines se sont échouées sur une plage en Floride aux Etats-Unis (voir Etats-Unis : plusieurs dizaines de baleines échouées sur les côtes), et cinq d'entre elles sont toujours en vie, a fait savoir la chaîne néerlandaise NOS.
 
Les animaux retrouvés sur les plages écossaise et américaine sont toutes des baleines globicéphales. Selon des sources non confirmées, il y aurait encore davantage de baleines échouées sur la côte écossaise. On ne sait toujours pas pourquoi elles se sont échouées...

Curieux cette coincidence entre cet échouage en Floride et en écosse ...

22 baleines de l'espèce des globicéphales se sont échouées sur la côte dans l'état américain de la Floride, près de la ville de Fort Pierce. Les vétérinaires n'ont pu sauver que cinq d'entre elles. Les baleines qui ont survécu, ont été transportées dans le centre de réadaptation vétérinaire qui se trouve à proximité.
 
Les autres globicéphales sont morts de causes naturelles ou devaient être euthanasiés humainement, dit Allison Garrett, un porte-parole de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration's fisheries service).
 
« Il n'était pas possible de les sauver, » a elle dit à Associated Press.
 
Garrett explique que la raison de l'échouage de ces baleines est un mystère, et qu'il n'y n'avait aucun signe évident de traumatisme ou de blessures pour les baleines, mais que des autop...