Recherche du mot clé « baleine » (25 résultats)


Dans le monde de fous qui est celui dans lequel nous vivons, voici une bonne nouvelle qui saura sans aucun doute vous réjouir : 2 500 animaux captifs d'un zoo Argentin seront bientôt libérés et pourrons réapprendre pour certains, ou découvrir pour d'autres, la sensation de liberté d'une vie au grand air dans de vastes réserves naturelles nationales.

Fini les cages étroites, les cris, bruits et comportement incongrus de ces voyeurs que l'on nomme « humains » au travers des barreaux. Les animaux ont droit plus que tout autres à cette liberté, et ce « zooxit » a été sans appel. Pourvu que les autres pénitenciers animaliers de par le monde suivent l'exemple...

Le Veilleur

Le zoo de Buenos Aires fermé de force : 2 500 animaux bientôt libérés !

La ville de Buenos Aires envisage de rendre la ...

Un énorme scandale voit le jour à un moment ou l'exaspération des citoyens à l'encontre du gouvernement est à son apogée : L'ex patron de la lutte antidrogue serait à la tête d’un des plus gros réseaux de drogue en Europe !

Face à ces révélations sur un trafic d’État, nous pouvons donc entrevoir les raisons de l'entêtement de nos dirigeants à sans cesse rejeter vigoureusement toute idée de légalisation du cannabis. Cette affaire pourrait mettre le feu aux poudres alors qu'au delà d'une loi travail rejetée en masse et cause de la multiplications des grèves et blocages en France, l'utilisation d'un 49.3 anti-démocratique utilisé pour son passage en force est déjà considéré comme « la goutte d'eau de trop... ».

Si c'est l'ex patron des stups François Thierry qui est accusé, et qui à ce p...

C'est l'hécatombe parmi les phoques d'Alaska. Les animaux souffrent d'ulcères, perdent leurs poils,... Les scientifiques s'interrogent mais certains évoquent un lien avec la catastrophe nucléaire de Fukushima.
 
C'est le Nome Nugget, le plus ancien journal d'Alaska, qui le rapportait le mois dernier : Gay Sheffield, une scientifique de l'Université d'Alaska qui étudie les effets de la pollution sur la santé de la faune locale a réalisé un macabre bilan. En quelques semaines d'observation, elle a comptabilisé neuf échouages de baleines, 25 échouages de morses, deux de lions de mer et 18 de phoques. Des animaux morts de maladie(s).
 
En cause ? Des déversements de pétrole et autres carburant déversés par des bateaux en sont les causes possibles. Mais aussi sans doute la pollution radioactive ...

C'est une bonne nouvelle en soi, et cela devrait avoir des retombées positives et ainsi conttribuer à diminuer les nombre de mammifères marins échoués sur les côtes. Il y a cependant fort à parier que ne seront pas concernées les forces militaires, qui elles aussi disposent d'appareils (nouvelles générations de sonars) qui impactent considérablement et souvent mortellement cétacés et dauphins pour ne citer qu'eux... Le veilleur
 
Salué par les défenseurs de l'environnement, le Parlement européen a franchi mercredi une étape importante dans la réduction de la pollution acoustique sous-marine en votant pour que l'exploration sismique de gisements pétroliers sous-marins soit intégrée à la directive sur les évaluations de l'incidence sur l'environnement (EIE).
 
La procédure de révision de la d...

Un groupe de chercheurs russes est revenu des rives du lac mongol Khyargas Nuur. Ils ont essayé de découvrir d'où venaient les traces qui apparaissent régulièrement sur les rives du lac. Elles pourraient appartenir à un grand reptile.
 
Les grandes traces sur les rives du lac Khyargas Nuur ont été découvertes au milieu des années 1980 lorsque des membres d'une expédition géologique soviético-mongole dirigée par Viktor Iarmoliouk s'étaient arrêtées là pour se reposer. Les années suivantes, les géologues y ont encore fait une halte à plusieurs reprises. Des zoologues y sont allés aussi. À chaque fois, les scientifiques ont vu des groupes de traces relativement fraîches, s'étalant à plus d'un kilomètre et demi de l'eau, comme si un reptile était sorti de l'eau et était resté un bon moment su...