Recherche du mot clé « armée syrienne » (28 résultats)


Impossible d'y échapper, tous les médias alignés s'époumonent à l'unisson pour nous décrire une vision d'horreur d'un peuple massacré par les troupes armées du régime officiel de Bachar el-Assad, ainsi que celles de la Russie de Vladimir Poutine. Seulement voilà, la réalité semble tout autre...

En lieu et place des scènes de liesse et de gratitude d'une population libérée que ces mêmes médias ont choisi d'occulter, la presse nous inonde d'images et vidéos parfois manipulées, parfois sorties de leur contexte ou provenant d'autres régions ou d'autres temps. Des techniques de désinformation bien connues et déjà utilisées en Irak ou Libye, et ayant fait leurs preuves, pourquoi en changer ?

On éteint même les lumières de la Tour Eiffel sous prétexte d'une solidarité avec le peuple d'Alep (...

La déconfiture de l'Empire Étasunien n'en finit plus, et cette nouvelle claque vient d'être assénée à Obama et à sa stratégie d'ingérence. Bachar el-Assad vient d'être démocratiquement réélu avec 88,7% des voix, et ce malgré les nombreuses tentatives de l'occident pour le diaboliser et l'évincer. Le veilleur
 
C'est une véritable gageure. L'organisation par Damas d'élections présidentielles en pleine guerre relevait du surréalisme il y a peine une année. Et pourtant, la Syrie vient de réaliser l'impossible. Signe qui ne trompe personne: le très mauvais fair-play de l'empire et ses valets. En interdisant la tenue du scrutin au niveau des ambassades syriennes en Europe et aux Etats-Unis, ils n'ont fait que renforcer le sentiment que la Syrie fait face à un immense complot ourdi par ceux là ...

Face au cuisant échec qu'ont essuyé les États-Unis lors de leur tentative de manipulation en Ukraine - toujours en cours - et qui leur valut la perte quasi immédiate de la Crimée au grand bénéfice de la Russie, Washington s'évertue à vouloir sauver la face de ce qui fût autrefois la première puissance mondiale, et ce, au prix d'une escalade militaire qui ne laisse rien présager de bon.
 
Obama semble obstinément se borner à appliquer toujours la même tactique qui, il est vrai, fonctionna en son temps, mais qui est désormais bien connue des stratèges militaires à qui l'on apprend dès leur instruction qu'on ne doit jamais utiliser deux fois la même tactique. Habitué à ne pas rencontrer de résistance significative, le président américain n'a su que placer ses pions sur l'échiquier, représent...

Depuis la fin de l'URSS, les Américains ont fini par croire à leur propre propagande, et à la fin de l'histoire, cette situation nouvelle les plaçant en position de superpuissance invincible, capable de dicter ses quatre volontés au reste du monde. La crise syrienne marquerait-elle la fin de la toute-puissance américaine ?
 
Avec l'agenda révélé par le général Wesley Clark après le 11 septembre 2001 et la volonté affirmée de régner sur tout le moyen-orient, on savait déjà que les entités qui dirigent l'état profond américain pensaient tranquillement attaquer les pays les uns après les autres, puis, après avoir coupé les Russes et les Chinois de leur approvisionnement en pétrole, gaz et autres commodités, finiraient par les affaiblir et pourraient ensuite devenir maîtres du monde !
 
Bien sû...

Si vous n'avez jamais vu ce qu'est un crime de guerre, regardez. Si vous redoutez la scène du crime, ne regardez pas, car c'est la violence totale. Cette vidéo est incontestable : filmée en avril 2012, et publiée hier par le New York Times, elle a été transmise par un candidat djihadiste à qui elle était présentée comme gage de détermination des groupes combattant l'armée syrienne. (Une exécution sommaire de prisonniers, qui ont été torturés)
 
On voit, au premier rang, sept soldats de l'armée nationale syrienne. Ils sont alignés, le torse nu, le visage plaqué au sol. Sur leur dos, les traces des coups : des tortures.
 
Au second rang, les combattants de la démocratie, du groupe Jund al-Cham. Ils sont sept, postés derrière les soldats qui s'apprêtent à mourir, et sur le côté droit, le chef,...