Recherche du mot clé « antirhumes » (1 résultat)

Son nom chimique : la pseudoéphédrine. Les chimistes reconnaîtront sans peine qu'il s'agit là d'une amphétamine substituée avec un groupement hydroxyle et un groupement méthyle. En clair, la substance active des « antirhumes » n'est autre qu'une énième amphétamine cachée.
 
Ces « petits médicaments » de confort, vous les trouverez sous le nom de Dolirhume (Sanofi), Rhinadvil (Pfizer), ou encore Sudafed (GSK). Il en existe encore une liste longue comme un bras de la Seine. Ce sont tous ces « petits trucs » que l'on prend lorsque l'on a le nez qui coule un peu. Oui mais une amphétamine, ça n'a rien d'anodin.
 
Or, lorsque la presse a diffusé la « nouvelle alerte du Centre Régional de Pharmacovigilance de Toulouse » sur le sujet, elle a omis de préciser ce petit détail pharmacologique de rien ...