Recherche du mot clé « analyste financier » (3 résultats)

Ne croyez pas votre banquier si il vous confie le sourire aux lèvres que tout va bien et que votre argent ne risque rien. Cet interview révèle qu'il n'en est rien, que les banques mentent sur leur réel état de santé, et que le risque de vous faire « chyprioter » votre compte est tout sauf un conte de fées !

Merci à Thomas de goldbroker.com pour le partage de cette information ;-) Le veilleur

Fabrice Drouin Ristori (FDR): Bonjour Mr Chevallier, merci d'avoir accepté cette interview. Avant d'aborder la situation des banques en France, pouvez-vous vous présenter rapidement ?
 
Jean-Pierre Chevallier : En tant que professeur agrégé, j'ai enseigné, en particulier l'analyse financière à l'Université de Nice. Étant maintenant en retraite, je continue à travailler en toute liberté en tant que bu...

L'année 2014 sera-elle porteuse d'un nouveau et tragédique « Black Thursday » similaire à celui survenu en octobre 1929 ? C'est ce que semblent indiquer plusieurs signes révélateurs pointés du doigt par certains journalistes et économistes.
 
N'en déplaise au doux illuminé faisant office de dirigeant de notre nation, j'ai nommé Hollandouille (le mou, le gentillet...) - qui nous serine fièrement que la crise est derrière nous, appuyé par les chiffres d'une croissance qui ne dupent personne, tout comme ceux du chômage, eux aussi manipulés dans le but de contenir la panique en donnant l'illusion - , la situation économique s'aggrave chaque jour un peu plus, et il n'est pas ici question de la France, ni même de l'Europe, mais bien de la situation mondiale.
 
Nous n'aborderons ici les aspects le...

La hausse du rendement des bons du Trésor américain, provoquée par le changement de cap de la Fed, commence à faire exploser des bulles en série (obligations, dettes souveraines, actions, marchés émergents, etc.)
 
Pour certains, c'est l'annonce d'une expédition punitive imminente contre la Syrie qui fait tousser les marchés. Pour d'autres, comme l'analyste financier Bill Lynch de Hinsdale Associates, c'est précisément une nouvelle guerre qu'il faut pour convaincre Barack Obama et la Réserve fédérale de renoncer à l'engagement pris en mai de mettre graduellement fin à la politique ultra-accomodante de la banque centrale américaine, engagement dont Bernanke doit préciser les modalités exactes le 18 septembre.
 
Comme l'affirme un dossier de l'Expansion dédié aux krachs :
 
« En ouvrant en gran...