Recherche du mot clé « amnistie » (11 résultats)


Le président Michel Temer, qui avait il y a quelques mois tiré les bénéfices du coup d'état organisé contre l'ancienne présidente légitime Dilma Roussef, est à nouveau dans la tourmente et se voit à son tour menacé de destitution.

Il faut avouer que l'ensemble des membres du gouvernement de Michel Temer semble corrompu, puisqu'après l'éviction du député Eduardo Cunha en septembre dernier pour avoir été titulaire de comptes bancaires secrets à l’étranger, nous apprenons que le 25 novembre, le secrétaire du gouvernement et homme de confiance du président, Geddel Vieira Lima, a été contraint de démissionner après avoir été dénoncé pour trafic d'influence. La semaine précédente, c'était le ministre de la Culture, Marcelo Calero, qui quittait le gouvernement en accusant Geddel Vieira, ainsi...


Est il encore besoin de présenter l'ancien président Uruguayen José Mujica, alias « Pepe Mujica » ? Christophe Ventura, chercheur-associé à l’Iris et spécialiste de l’Amérique latine nous gratifie d'un entretien avec cet ex chef d'état hors norme.

Pour ceux ou celles qui découvrent ce grand homme, laissez-moi vous en dresser un petit résumé :

José Alberto Mujica Cordano est issu d'une famille modeste de fermiers d'origines basque et italienne. Né en Uruguay en 1935, il perd son père à l'âge de six ans et reçoit un enseignement primaire et secondaire.

Engagé plus tard politiquement aux côtés d'anarchistes et d'autres activistes sociaux, il devient l'un des dirigeants de la guérilla des Tupamaros dans les années 1960-1970. En octobre 1969, il participe à la prise de Pando le jour de la...

Voilà une bonne nouvelle ! Si vous êtes un « footeux », vous pourriez me haïr juste pour cela, mais si c'est le cas, vous devez d'abord être au fait de ce qu'on vous cache sur la situation réelle au Brésil.
 
Il faut savoir qu'afin d'offrir un pays « présentable » aux millions de supporters qui afflueront du monde entier (ou pas...), l'État comme les forces du Capital privé (« armées » privées et groupes para-policiers) ont déchaîné une effroyable campagne de « nettoyage social » contre les classes populaires misérables (extrême pauvreté), qui représentent quelques 17 millions de personnes (8,5% de la population). Une campagne consistant notamment en des meurtres de SDF, dont la presse se faisait déjà l'écho il y a un an.
 
J-7 avant le début de la Coupe du monde de football au Brésil et le...

Pour la première fois en six mois d'émeutes, l'armée thaïlandaise a tenté de séparer les belligérants, écrit mercredi 21 mai le quotidien Nezavissimaïa gazeta. La loi martiale a été instaurée, que les experts qualifient de « demi-coup d'Etat ».
 
Les forces armées sont en mesure d'empêcher de nouveaux affrontements mais sont loin de pouvoir garantir une sortie de crise au niveau politique. Le chef de l'armée de terre thaïlandaise, Prayuth Chan-ocha, a instauré mardi la loi martiale. Il a appelé les manifestants qui ont paralysé le travail du parlement et empêché les élections du 2 février (les chemises jaunes), à cesser leurs manifestations. Cet appel concerne également les manifestants pro-gouvernementaux (ou chemises rouges).
 
Les militaires assurent qu'il ne s'agit pas d'un coup d'Etat ...

Alors que la propagande occidentale « anti-russe » bat son plein, faisant un douteux amalgame de « méchants russes » et de « terroristes de l'est », tout en instaurant une omerta sur la réelle situation militaire en Ukraine, les évènements nous sont présentés de manière simpliste par la vision de l'oeil occidental.
 
Mais après avoir constaté de nombreuses désertions au sein de l'armée nationale en charge d'éradiquer le mouvement de résistance de l'est, quel est l'état d'esprit des militaires de l'armée de Kiev, a qui l'on donne la mission ingrate de tirer sur le peuple ? Voici le témoignage de la journaliste Marina Akhmedova, qui a passé trois jours dans le camp militaire ukrainien de la ville d'Izioum, dans la région de Kharkiv. Vous allez voir que la situation est bien plus dramatique ...