Recherche du mot clé « alpes maritime » (3 résultats)

Nous en sommes arrivés à un point charnière, une apogée des mouvements de contestation de cette Loi travail que veut nous imposer à tout prix Bruxelles par le biais des marionnettes néo-libérales au pouvoir. Cette nouvelle étape culminante de la grogne populaire pourrait être selon certains le résultat d'un plan soigneusement étudié, mais de nombreux signes attestent cependant du contraire.

A commencer par la non anticipation des blocages des dépôts pétroliers et autres centre nerveux de l'économie, aux récentes et pitoyables tentatives de communication, ou plutôt de propagande, mettant en cause l'abominable syndicat de la CGT qui « prend en otage les français », soit disant dans le seul intérêt de soigner sa cote de popularité... Non, sérieux les gars, c'est vraiment insulter l'intell...

On en parle, un peu, sur les réseaux sociaux ; l'information n'a pas été évoquée dans la presse « grand public » et il y a peu de chances qu'elle l'intéresse jamais mais les faits sont là : un octet de sénateurs vient de déposer une proposition de loi visant, je cite le titre, « à limiter la possibilité d'instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d'incapacité ». Oui, vous avez bien lu, ça se passe en France et en 2014.
 
Avant de revenir sur cette loi et l'intéressante phalange liberticide qui tente de la faire passer, essayons un peu de contextualiser le sujet. Comme vous le savez, le législateur (du XIXème siècle) a, dans sa grande clairvoyance, estimé qu'en France, l'instruction est obligatoire jusqu'à 13 ans. Par la suite, l'instruction obligatoire s'est é...

Un séisme de magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter, dont l'épicentre était situé à environ 12 km de Guillestre (05)  , a été faiblement ressenti ce matin (réseau sismologique des Alpes) jusque dans le 06.
 
Aux environs de 5h20, de faibles secousses ont été ressenties par des habitants au nord de Guillestre, dans la zone montagneuse de l'Argentière, a précisé le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis), qui n'a reçu qu'un appel pour signaler de légères secousses. Le Bureau central sismologique français invite, comme à son habitude, la population locale à témoigner sur son site internet (www.franceseisme.fr) de la manière dont la secousse a été ressentie. Par Yves Lebaratoux
 
La-Roche-de-Rame (Hautes-Alpes)
 
Le 07/01/2013, le réseau de détection sismique de l'obser...