Recherche du mot clé « alpes » (23 résultats)

Si une contribution d'origine humaine ne peut être niée concernant les changements climatiques que nous observons, dont les causes sont liées à une variabilité cyclique naturelle dépendante de facteurs aussi variés que nombreux et complexes, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) n'a eu de cesse d'affirmer que seule une responsabilité d'origine exclusivement anthropique ne pouvait en être la cause, utilisant en ce but des « preuves emblématiques » telles que la population des ours polaires - qui semble en fait se porter bien - ainsi que le recul de glaciers.

C'est d'un de ces glaciers dont il est question aujourd'hui, celui des Alpes, et si un recul est réellement constaté de nos jours, une nouvelle étude démontre que cela s'est déjà produit à maintes ...

Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'attentat de Nice, et qui fait suite à une publication précédente mentionnant que l'état demande la destruction des vidéos du drame à la mairie, demande que la ville de Nice a refusée. En effet, la cheffe du Centre de Supervision Urbain (CSU) de Nice affirme avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur qui lui aurait ordonné d'indiquer la présence des policiers nationaux sur deux points du dispositif de sécurité, policiers qui n'apparaissent... nulle part à l’écran...

Cet évènement survient alors qu'une polémique oppose depuis plusieurs jours Christian Estrosi, président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et maire adjoint de Nice, à Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, sur le nombre de fonctionnaires de po...


Rester silencieux sur le drame de la soirée du 14 juillet a été un choix de ma part, car devant l'ampleur de cette tragédie et du cortège habituel de théories qui fusent de toutes parts en pareille circonstances, j'ai préféré attendre un peu que les choses s'éclaircissent. A cela vient s'ajouter le fait que ce soir la, ma compagne et moi aurions pu faire partie de la triste liste des victimes si notre répulsion envers les foules de touristes et la ville de Nice ne nous avaient dissuadés de nous y rendre...

« Tout mais pas Nice », c'est à peu près en ces termes qu'était envisagée une soirée en amoureux dans un restaurant pour l'évènement du feu d'artifice du 14 juillet. C'est à l'issue d'une très agréable soirée passée dans un établissement situé au port de saint Laurent du var, et aprè...

Nous en sommes arrivés à un point charnière, une apogée des mouvements de contestation de cette Loi travail que veut nous imposer à tout prix Bruxelles par le biais des marionnettes néo-libérales au pouvoir. Cette nouvelle étape culminante de la grogne populaire pourrait être selon certains le résultat d'un plan soigneusement étudié, mais de nombreux signes attestent cependant du contraire.

A commencer par la non anticipation des blocages des dépôts pétroliers et autres centre nerveux de l'économie, aux récentes et pitoyables tentatives de communication, ou plutôt de propagande, mettant en cause l'abominable syndicat de la CGT qui « prend en otage les français », soit disant dans le seul intérêt de soigner sa cote de popularité... Non, sérieux les gars, c'est vraiment insulter l'intell...


L'instauration d'une dictature continue son petit bonhomme de chemin dans notre pays, considéré encore par un grand nombre de doux rêveurs comme un état démocratique, à défaut d'être encore souverain. Vous l'aurez compris, il est de nouveau question de la suppression d'un de nos droits et libertés, puisqu'un projet de loi vise à nous ôter tout choix concernant l'éducation de nos enfants.

Ce nouveau projet de loi, nous le devons à Éric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, qui, soucieux de l'avenir de nos chères têtes blondes, et sous prétexte de lutter contre la radicalisation et l’islamisation, veut tout simplement interdire l’école à la maison.

Éric Ciotti, qui compte aussi parmi ses amis inconditionnels Christian Estrosi, Nicolas Sarkozy, Charles Pasqua (ce dernier d...