Recherche du mot clé « agro-alimentaire » (30 résultats)


Si selon sa constitution, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour objectif initial « d'amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible », l'influence des lobbies industriels et autres laboratoires pharmaceutiques sur cette organisation est parvenue à la corrompre, supprimant de fait son indépendance qui était l'essence même de sa raison d'être.

Pour l'anecdote, il faut savoir que Margaret Chan, la directrice actuelle de l'OMS (qui je le rappelle, est une institution de l'Organisation des Nations unies) après une curieuse réélection, a été classée comme la 37ème femme la plus puissante au monde. Il lui a été reproché d'avoir surestimé la réalité de la menace la grippe A (H1N1), poussant ainsi les gouvernements à acquérir des quantités excessives de va...


L’entreprise allemande Bayer a annoncé l’achat de la firme américaine Monsanto en vue d’une fusion, et pour le montant astronomique de 59 milliards d’euros (66 milliards de dollars). Le géant de l’industrie pharmaceutique et chimique dont les pesticides dits « tueurs d’abeilles » sont controversés engloutit ainsi le fabricant - tout aussi controversé - de pesticides et de semences OGM Monsanto.

Si nous nous réjouissions en début d’année de la dégringolade des bénéfices du géant Monsanto, le constat est aujourd’hui amer, et comme je l’avais annoncé alors à l’époque « ne perdons pas de vue que le lobby de l’agro-alimentaire a le bras long et peut encore nous réserver certaines surprises ». La surprise est en effet au rendez-vous, bien qu’en y réfléchissant, cette acquisition était prévis...

Produire et produire encore, limiter les pertes à défaut de pouvoir augmenter les bénéfices, et ce coûte que coûte, au mépris total des règles élémentaires et consignes de sécurité établies, tels sont les principes des groupes industriels.

Ces mêmes groupes dont les PDG défendent ardemment la fameuse Loi travail, n'hésitant pas à bafouer les droits élémentaires des ouvriers en grève, et à mettre volontairement en situation de danger ceux n'ayant voulu ou pu suivre les mouvements syndicaux. Nous pouvons donc en conclure que pour ces grands patrons, la mise en danger des salarié(e)s est nécessaire pour délivrer ces pauvres français « pris en otage ».

Parmi ces groupes, nous trouvons Total, pour qui « La sécurité au cœur de ses activités », et qui prétend sur son site internet, en total(...

Alors que la Commission européenne doit avaliser ou non la prolongation de la mise en vente du glyphosate - la molécule controversée présente dans le Roundup (Monsanto) - dans un vote qui doit avoir lieur les 18 et 19 mai, des preuves de corruption impliquent les lobbys responsables d'un rapport « scientifique » favorable à la vente de ce pesticide.

Ce ne devrait pourtant pas être une surprise, puisque les affinités commerciales de ces « experts » sont consultables dans wikipedia. Dans le cas de l'International Life Sciences Institute (ILSI), l'organisme prétend interdire toute activité de lobbying et annonçait sur son site internet en 2012 que

l'ILSI préconise l'utilisation de la science dans la prise des décisions qui influent sur la santé humaine et l'environnement, mais il ne fait...


Tout le monde connaît Monsanto, le monstre (à plus d'un titre) de l'agro-alimentaire dont la sinistre réputation n'est plus à faire. Mais certains d'entre-vous ne connaissent peut être pas ou mal un autre géant tout aussi glauque qui n'a pas à rougir devant le premier, à savoir Syngenta.

Pour rappel, Syngenta est une société suisse spécialisée dans la chimie et l'agroalimentaire, issue de la fusion des sociétés AstraZeneca et Novartis. Elle est le leader mondial dans la recherche liée à l'agriculture, en particulier la production de produits phytosanitaires et semences. Syngenta emploie environ 25 000 personnes dans plus de 90 pays (chiffres de 2009).

Un passage provenant de wikipédia est éloquent :

Selon des médias alter-mondialistes, Syngenta serait l'employeur d'une milice privée qui in...