Recherche du mot clé « agression » (63 résultats)


Les heures s'égrènent, les jours passent, et face à une actualité toujours plus déprimante, l'envie d'écrire s'est absentée momentanément. Je ne pouvais cependant pas faire l'impasse sur une nouvelle aussi forte qu'importante, et je me joins à mes confrères afin de rendre un hommage au révolutionnaire anti-colonialiste qu'était Fidel Castro, décédé le 25 novembre 2016.

Si certains lecteurs de l'histoire bien-pensante seront heureux de célébrer la disparition d'un « dictateur », bien d'autres - tout comme moi - seront en peine de voir disparaitre le leader historique de l'insurrection qui renversa le dictateur Batista et rendit à son pays sa liberté, dignité et souveraineté face à l'impérialisme américain.

Ce révolutionnaire qui avait pour idéal d'éradiquer inégalités et discrimination...


Impossible d'ignorer l'information, tous les médias en parlent, et l'importance indéniable de tels évènements et de leurs possibles répercussions, tout comme des révélations faites à chaud par les représentants de l'ordre en période pré-électorale n'y sont probablement pas étrangers.

Bien que la colère chez les policiers et gendarmes de l'hexagone ne date pas d'aujourd'hui et que les politiques menées sous le règne de Sarkozy et de Hollande en soient sans le moindre doute responsables, l'évènement déclencheur du ras le bol policier a été l'attaque à Viry-Châtillon dans l'Essonne ou deux fonctionnaires de police ont étés gravement blessés suite à une attaque au cocktail-Molotov, et sont passés à deux doigts de la mort (leur état est en voie d'amélioration).

Mais en bons révolutionnaires ou...


Les tensions actuelles entre la Russie et les États-Unis ont aujourd'hui atteint un niveau historique, puisque la situation pourrait s'avérer plus dangereuse que pendant la crise des missiles cubains. Dans ce contexte, et malgré les risques énormes liés à cette situation, les états-unis en situation pré-électorale doivent composer avec un Vladimir Poutine aussi inflexible que fin stratège.

Bien qu'étant moi même un ardent supporter du président russe qui reste un des derniers dirigeants à faire front à l'américanisme guerrier tous azimuts, force est de reconnaître que le dit si bien un article du Saker que la Russie reste sous-armée par rapport aux États-Unis/OTAN sur le plan quantitatif, et que c'est une des raisons expliquant qu'elle ne veut par conséquent pas la guerre.

Ne prenez pas c...


Inquiétant en effet, car un blackout de l'internet serait une catastrophe d'une ampleur inédite, et sur de nombreux plans. Sites d'information, sites commerciaux, trading et bourse, téléphones mobiles, objets connectés, téléphonie voip, etc. La liste est longue.

A l'heure ou le tout-connecté est devenu la norme, l'impact d'une telle attaque réussissant à paralyser Internet serait tout simplement gigantesque et impacterait tous les pays. Il est utile de rappeler que dans un contexte de conflit armé, couper tout réseau de communication de l'ennemi fait partie des directives et objectifs prioritaires, et je vois mal un groupe de hacker tenter de couper internet, qui est leur source de revenus principale.

Avant toute chose, rappelons-le, les États-Unis sont à l’origine de l’Internet, ils ...


C’est sans surprise que le principe de démocratie vient une nouvelle fois d’être piétinée au nom d’un néolibéralisme accru et d’une régression sociale sans précédent. Pour la troisième fois, l’article 49 alinéa 3 de la Constitution a été utilisé afin de faire taire toute contestation concernant un projet de loi travail pourtant rejeté à 70% par la population ainsi que par les syndicats, exception faite de la CFDT qui, sans étonnement, s’est rangé du côté du patronat.

Nous sommes donc pour la première fois face à une loi adoptée sans pour autant avoir été votée une seule fois à l’Assemblée nationale, une première ! Un énième 49-3 qui engage ainsi de nouveau la « responsabilité » du gouvernement, cette même responsabilité qu’il n’assume pourtant pas quand cela concerne les tragédies des ...