Recherche du mot clé « affaire Snowden » (3 résultats)

Voici que notre grand joueur de flûte mondialiste, alias Barack Obama, sentant la tension monter après l'affaire Snowden, décide de rassurer le bon peuple en plaidant une réforme du patriot act, loi qui a été votée par le Congrès des États-Unis et signée par George W. Bush le 26 octobre 2001, et depuis reconduite jusqu'en 2015 (wiki).
 
Pour rappel, cette loi permet au gouvernement des États-Unis de considérer comme « combattant ennemi » toute personne soupçonnée de projet terroriste, et de détenir cette dernière sans limite de temps et sans la moindre inculpation. Comprenez bien que la notion de terrorisme est ici très vague et laissée à la libre appréciation des décideurs ! De nombreuses théories sérieuses (conspirationnistes pour d'autres...) avancent l'idée que les attentats du 11 sep...

« Je confirme que je déclare terminées toutes les conversations entamées au Guatemala avec (le secrétaire d'Etat américain) John Kerry », a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une cérémonie de promotions militaires dans l'ouest du Venezuela.
 
Le Venezuela et les Etats-Unis ont depuis des années des relations diplomatiques tendues. Ils n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010, mais ont des chargés d'affaires. Début juin, le dialogue avait repris, avec une rencontre entre M. Kerry et le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Elias Jaua en marge d'un sommet de l'Organisation des Etats américains (OEA) au Guatemala.
 
« Nous nous sommes mis d'accord pour instaurer un dialogue permanent »
, avait alors déclaré M. Kerry. Mais les conséquences de l'affaire Snowde...

Le président russe Vladimir Poutine a souligné lundi que Moscou ne livrait « jamais personne » mais qu'Edward Snowden devait cesser ses activités contre les Etats-Unis s'il restait en Russie, alors que des contacts entre les deux pays ont été établis concernant l'ex-consultant du renseignement américain.

« La Russie ne livre jamais personne, et n'a pas l'intention de le faire. (...) Dans le meilleur des cas, nous avons échangé des agents de notre service de renseignement extérieur contre (des individus) arrêtés et condamnés en Russie »
, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse. Il était interrogé sur le sort de l'ex-consultant de la NSA, accusé d'espionnage par les Etats-Unis, et bloqué depuis 8 jours dans un aéroport de Moscou. Edward Snowden a par ailleurs demandé l...