Recherche du mot clé « action militaire » (13 résultats)

Ils sont vraiment forts ces américains ! Alors que le crash du vol EgyptAir a eu lieu jeudi, que seuls quelques débris ne révélant aucune piste ont étés trouvés, qu'aucun spécialiste n'a d'explication étayée pour le moment, et détail important, qu'aucune revendication terroriste n'a été émise, les États-Unis et OTAN « affirment que le vol EgyptAir 804 a été attaqué et veulent réagir militairement » d'après wsws.org. Tendance visiblement confirmée au vu des déclarations de Hillary Clinton, comme de Donald Trump, avis que semble partager les renseignements russes selon le

De plus, bien que ces informations n'aient été ni confirmées ni démenties par les autorités égyptiennes, des médias américains ont fait état de la détection de fumées d'origine indéterminée dans la partie avant de l'appar...

La chambre haute du parlement russe a autorisé ce samedi le recours aux forces armées sur le territoire de l'Ukraine suite à la proposition de loi soumise par Vladimir Poutine. Celle dernière permet d'utiliser les forces armées russes sur le territoire de l'Ukraine afin de normaliser la situation politique et sociale dans ce pays. Barack Obama va-t-il une fois de plus se coucher face à un Vladimir Poutine déterminé à en découdre ?
 
Si Washington - reconnaissons le - est assez doué pour s'ingérer dans les affaires de certains pays et y organiser des coups d'état avec l'appui des médias mainstream, va il oser aller à l'affrontement face à la Russie, fermement épaulée par la Chine ? A quand remonte le dernier conflit remporté par le géant américain ?
 
Ce qui est inquiétant pour nous, au del...

Une news intitulée « Le chef d'Al-Qaïda appelle à attaquer les Etats-Unis » est en train de faire le tour du web, une fois de plus véhiculée par les médias mainstream habituels. Pour dramatiser le tout, la date symbolique du 11 septembre est une nouvelle fois utilisée pour raviver des rancoeurs et instaurer un climat de peur chez les américains qui n'ont pas oublié !
 
A la différence que depuis, les consciences ont évoluées, et un nombre croissant de citoyens ne croient plus en la version officielle et sont donc méfiants face aux mensonges que l'on tente de leur faire avaler. Vous l'aurez compris, après un cuisant échec dans leur tentative d'ingérence en Syrie, et ce grâce à un Vladimir Poutine clairvoyant et diplomate, Obama et son équipe ne savent plus quoi faire pour maintenir ce clim...

Une révolte militaire contre le plan de l'administration Obama pour lancer une attaque potentiellement désastreuse contre la Syrie est en train de s'accélérer, avec deux hauts gradés et membres des services réguliers qui expriment leur opposition véhémente à ce que les États-Unis s'empêtrent dans le conflit.
 
La réaction a commencé à se répandre sur les médias sociaux hier avec de nombreux militaires postant des photos d'eux-mêmes brandissant des pancartes indiquant qu'ils refuseraient de se battre du même côté que Al-Qaïda en Syrie. D'autres ont posté leurs photos sur Twitter avec le hashtag #IdidntJoin .
 
Comme l'administration Obama se prépare à présenter un projet de résolution aux législateurs qui est loin d'être « limitée » dans sa portée et serait en fait de graisser les patins p...

La Russie surenchérit la mise de cette partie de poker, plus que d'échec maintenant. A notre sens, si ceci se vérifiait, cela servirait à aider les occidentaux à sortir de cette galère, car maintenant, plus personne ne peut plus reculer : L'empire a trop gesticulé à tort, les décisions tardent car beaucoup de monde dans le politique se rend compte que c'est une grosse galère, de l'autre côté, la Russie ne peut pas se désengager sans perdre la face et de toute façon elle ne le désire pas...
 
Donc que fait-on ? Il est à parier que derrière le rideau les conversations ne sont plus de savoir si on bombarde ou pas la Syrie, mais plutôt : comment fait-on pour désamorcer le truc avant que çà nous retombe dessus ?
 
Avec cette déclaration (si cela se confirme), les Russes ouvrent une porte de sort...