Recherche du mot clé « actifs toxiques » (4 résultats)

La « stratégie du choc » est une politique de démantèlement des biens publics et de réduction drastique des libertés menée après une grave crise économique, politique ou environnementale, un attentat ou une guerre. Elle s'inspire des techniques de lavage de cerveau et de privation sensorielle employées par la CIA visant à détruire la mémoire du sujet, briser ses capacités de résistance et obtenir une « page blanche » sur laquelle écrire une nouvelle personnalité.
 
A l'échelle d'une population, il s'agit de faire « table rase » du passé en réduisant à zéro le patrimoine public d'un pays, ses structures sociales et économiques pour y construire une nouvelle société. Privées de leurs points de repères, littéralement en état de choc, les populations victimes de ce traitement se sont vues sp...

Depuis plusieurs trimestres, le feuilleton Dexia devient exaspérant. Des milliards sont injectés (en partie par le gouvernement français) dans cette banque tandis que les mesures d'austérité pleuvent sur les contribuables, sans oublier les contributions à verser à M. le Marché, de plus en plus gourmand selon son appétit gargantuesque, traduit par l'évolution des taux d'intérêt.
 
Entre les 7-8 novembre 2012, on a de nouveau injecté 5,5 milliards d'euros dans la banque Dexia grâce aux décisions prises principalement par les ministres des Finances de la France et de la Belgique.
 
« Officiellement, la banque est en cours de démantèlement, mais les Etats belge, français et luxembourgeois garantissent encore (jusqu'à fin 2099) les 90 milliards d'euros d'actifs toxiques invendables qui sont nich...

Depuis le début de la crise, les Etats soutiennent les banques à bout de bras. La socialisation des pertes bancaires en Europe a surtout pris la forme de recapitalisations. Recapitaliser, cela revient à augmenter les fonds propres d'une banque.
 
Dans le secteur bancaire, les fonds propres désignent l'argent qui, à la différence des dépôts des clients ou des emprunts effectués auprès d'autres établissements, n'appartient qu'à la banque. Dans le cas des banques en difficulté, l'ajout de capitaux propres a surtout servi à compenser les dettes qu'elles avaient contractées.
 
Effet levier
 
Le monde bancaire s'est, en effet, beaucoup endetté, ces dernières années, via ce que l'on appelle les effets de levier. L'effet de levier consiste à avoir recours à l'endettement pour augmenter la rentabilité...

Vendredi sur le site Agoravox, un article de taille attirait mon attention en titrant « Scoop : L'Italie quitte l'euro ! ». Cet article fait suite a des déclarations de M. Silvio Berlusconi sur Facebook qui laissent envisager ce que pensait réellement sur le moment l'ancien président du conseil Italien. Dès le lendemain, le journal l'express publie un article avec le titre « Berlusconi aurait plaisanté » dans lequel ce dernier annonce en effet avoir plaisanté lors de ses messages sur Facebook, mais plaisantait il vraiment ? pas si sûr...
 
« Il faut aller voir l'Europe et dire avec force que la BCE doit faire tourner la planche à billets. », « Si elle n'accepte pas, on devrait avoir le courage de dire "ciao, ciao" et abandonner l'euro, tout en restant dans l'UE, ou alors de dire à l'Allem...