Recherche du mot clé « page-3 » (104 résultats)


Nouveau « retour de bâton » après celui évoqué dans le dernier article sur le 11 septembre, celui concernant Eduardo Cunha, le député mandaté par Washington dans le coup d'état politique ayant réussi à évincer Dilma Roussef de la scène politique brésilienne, et qui vient à son tour d'être éjecté pour avoir été titulaire de comptes bancaires secrets à l’étranger, et de surcroît avoir menti en affirmant le contraire...

Cet évènement survient le lendemain d'une manifestation monstre, ou environ 50 mille Brésiliens sont descendus dans la rue à Sao Paulo pour exprimer leur mécontentement contre le gouvernement Michel Temer, condamnant les atteintes contre les droits des travailleurs par le nouveau gouvernement, et exigeant la tenue de nouvelles élections au Brésil.

Pour rappel, il y a peu ...

Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'attentat de Nice, et qui fait suite à une publication précédente mentionnant que l'état demande la destruction des vidéos du drame à la mairie, demande que la ville de Nice a refusée. En effet, la cheffe du Centre de Supervision Urbain (CSU) de Nice affirme avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur qui lui aurait ordonné d'indiquer la présence des policiers nationaux sur deux points du dispositif de sécurité, policiers qui n'apparaissent... nulle part à l’écran...

Cet évènement survient alors qu'une polémique oppose depuis plusieurs jours Christian Estrosi, président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et maire adjoint de Nice, à Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, sur le nombre de fonctionnaires de po...

Maladresse de la part du gouvernement ou intention délibérée de leur part de supprimer toute pièce à conviction qui lui serait potentiellement nuisible, on peut se poser la question...

Il n'est pas question ici de la suppression des preuves, puisque la Justice en a évidemment fait une copie de sauvegarde, mais demander la suppression d'environs 24 heures de vidéos qui ont enregistrées le drame de la soirée du 14 juillet à Nice peut sembler pour le moins curieux. L'état voudrait alimenter les thèses complotistes qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Cela a-t-il un rapport avec la récente polémique entre Bernard Cazeneuve et Christian Estrosi à propos du dispositif de sécurité inexistant ce fameux soir ? En effet, le dispositif policier en place à Nice a été pointé du doigt par le quoti...


Rester silencieux sur le drame de la soirée du 14 juillet a été un choix de ma part, car devant l'ampleur de cette tragédie et du cortège habituel de théories qui fusent de toutes parts en pareille circonstances, j'ai préféré attendre un peu que les choses s'éclaircissent. A cela vient s'ajouter le fait que ce soir la, ma compagne et moi aurions pu faire partie de la triste liste des victimes si notre répulsion envers les foules de touristes et la ville de Nice ne nous avaient dissuadés de nous y rendre...

« Tout mais pas Nice », c'est à peu près en ces termes qu'était envisagée une soirée en amoureux dans un restaurant pour l'évènement du feu d'artifice du 14 juillet. C'est à l'issue d'une très agréable soirée passée dans un établissement situé au port de saint Laurent du var, et aprè...


Nouveau rebondissement - et non des moindres - concernant la Loi travail, et plus précisément au regard de sa légalité face aux lois internationales européennes, légalité qui semble visiblement enfreinte.

C'est dans un discours destiné au Premier ministre ainsi qu'à la ministre du Travail que la délégation CGT demande une nouvelle fois le retrait de la Loi travail, faute de quoi une plainte sera déposée devant les instances de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et devant les Nations-Unies.

C'est en effet en les termes de « hors-la-loi internationale » que le projet de Loi travail est ainsi qualifié, puisqu'il viole les conventions de l’Organisation internationale du Travail et le Pacte des Nations Unies selon les dires de la CGT. N'étant point féru de droit international, ...