Recherche du mot clé « Ziad Takieddine » (3 résultats)


C'est paraît-il le « scoop » du moment, impossible donc d'y échapper, mais ne vous attendez pas à des commentaires bienveillants sur cette affaire de la part du veilleur, il n'en sera rien.

Le titre choisi ici est assez clair en ce qui concerne ma position sur le sujet, il s'agit bien d'une mascarade organisée, et qui plus est, qui tombe à point nommé. Évidemment, plusieurs Français sont mis en cause dans cette affaire, ou plutôt « sacrifiés » afin de crédibiliser l'ensemble, et on ne peut s'étonner d'y voir apparaître le front national, alors que ce parti pourrait présenter un danger pour les élections de 2017.

D'autres « sacrifiés », dont leur absence sur ces documents auraient été plus que louches, comme Jérome Cahuzac, Michel Platini, Jérôme Valcke, Arnaud Claude (associé de Nicol...

Alors que le monde politico-médiatique s'attardent sur Depardieu et le mariage pour tous, les déclarations de Ziad Takieddine sont, elles, passées sous silence.
 
C'est volontairement que Le Journal du Siècle a attendu quelques jours afin de voir ce que la presse mainstream et les chaînes d'information allaient dire sur les bombes posées par Ziad Takieddine lors de l'émission de Laurent Ruquier sur France 2, « On n'est pas couché ». Au final. Un monde politique et médiatique qui a décidé volontairement de se murer dans le silence. Mais pourquoi ?
 
Tout d'abord parce que l'homme d'affaires franco-libanais a réaffirmé, entre autres, que la guerre en Libye, soutenue par les médias ainsi que par la plupart des hommes politiques de gauche comme de droite, a été fabriquée de toutes pièces dans l...

Financement de sa campagne de 2007 par Kadhafi : une diversion, pour Sarkozy !

Nicolas Sarkozy qualifie de «tentative pour faire diversion après le retour en scène de M. Strauss-Kahn», la publication d'un document selon lequel le régime de Mouammar Kadhafi aurait accepté de financer sa campagne présidentielle de 2007. «Vous voyez bien que c'est une tentative pour faire diversion après le retour en scène de M. Strauss-Kahn, qui est tout, sauf à l'avantage des socialistes qui n'ont guère envie qu'on rappelle qu'ils avaient l'intention d'en faire le prochain président de la République française», déclare le président-candidat dans un entretien au Parisien Dimanche.

Le journal en ligne Mediapart a publié, samedi 28 avril, un document qui prouverait que le colonel Kadhafi aurait donné son «ac...