Recherche du mot clé « Varsovie » (7 résultats)


Vous l'aurez sûrement remarqué, les médias officiels contribuent depuis quelques temps à augmenter considérablement le climat de terreur ambiante en brandissant la menace d'un affrontement nucléaire entre les deux « éternel rivaux », à savoir les États-Unis et la Russie. Mais qu'en est-il réellement ?

Bien que cela n'ait pas toujours été le cas, et malgré le fait que rien ne puisse plus me surprendre venant de la part des exterminateurs patentés que sont les États-Unis, j'ai du mal à adhérer à une hypothétique guerre nucléaire entre les deux blocs, du simple fait qu'en aucun cas il ne pourrait y avoir de « vainqueur », mais ce n'est que mon analyse personnelle, et elle ne rejoint pas forcément la « logique » guerrière washingtonienne.

Quoiqu'il en soit, la situation vient d'évoluer danger...

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, à 60 km de la frontière russe. A son bord se trouvaient 280 passagers et 15 membres d'équipage. Selon les premiers éléments disponibles, il n'y aurait pas de survivants. (nouvelles mises à jour en bas de page)
 
L'appareil a disparu des écrans des radars vers 15 h 20 (heure de Paris) alors qu'il volait à 10.000 mètres d'altitude, puis s'est écrasé près du village de Grabove, aux environs de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, a indiqué l'administration régionale. Selon les sources officielles, il ne semble pas y avoir de rescapés du crash aérien. Des débris de l'avion et des corps ont été découverts près de la ville de Thorez de la région d...

« On ne mourra pas pour la Crimée, mais les conséquences de nos choix imbéciles feront que l'on risque d'en être malade. », nous confie cet ancien officier réserviste du renseignement français dans le titre original de son article. Cela résume bien la situation et les dramatiques conséquences que nous pourrions être amenés à subir par la faute d'un gouvernement aussi incompétent qu'inféodé à un empire manipulateur et ingérant sur le déclin.
 
Bien que toutes les preuves nécessaires soient suffisamment présentes pour que le doute ne soit plus permis concernant nos dirigeants, il est rassurant de constater que des élites de notre corps militaire sont restés lucides et ne cautionnent pas cette mascarade en bande organisée. Le veilleur
 
Confusément, nous le savons bien, nous comprenons que fac...

La chambre haute du parlement russe a autorisé ce samedi le recours aux forces armées sur le territoire de l'Ukraine suite à la proposition de loi soumise par Vladimir Poutine. Celle dernière permet d'utiliser les forces armées russes sur le territoire de l'Ukraine afin de normaliser la situation politique et sociale dans ce pays. Barack Obama va-t-il une fois de plus se coucher face à un Vladimir Poutine déterminé à en découdre ?
 
Si Washington - reconnaissons le - est assez doué pour s'ingérer dans les affaires de certains pays et y organiser des coups d'état avec l'appui des médias mainstream, va il oser aller à l'affrontement face à la Russie, fermement épaulée par la Chine ? A quand remonte le dernier conflit remporté par le géant américain ?
 
Ce qui est inquiétant pour nous, au del...

Al Gore, prétendu gourou du réchauffement climatique, et un groupe de soi-disant « climatologues » sont dans le pétrin, et pas qu'un peu !

En 2007, 2008 et 2009, Gore prévenait [1] publiquement, très hystériquement, qu' « il n'y aurait plus de glace » au pôle Nord d'ici 2013 environ en raison du présumé « réchauffement climatique d'origine humaine ». En se référant aux experts du « climat », la BBC, financée par le gouvernement, attisa l'hystérie collective avec un article aujourd'hui embarrassant, dont le titre était : « Des étés arctiques sans glace « avant 2013 » [2]. » D'autres médias officiels relayèrent la même information.

Eh bien, 2013 est sur sa fin, et à l'inverse des « prédictions » [3] alarmantes d'Al Gore et de ce que les critiques ont appelé « la secte de la fin du monde...