Recherche du mot clé « Tricastin » (3 résultats)

Depuis le 5 février 2014, un accident nucléaire de grande ampleur - qui pourrait être un prélude à une catastrophe nucléaire - est en cours au centre de stockage profond de déchets radioactifs au Nouveau Mexique (USA).
 
Un incendie dans la zone nord puis, 9 jours plus tard, un relâchement de radioactivité dans la zone sud se sont produits au WIPP (Waste Isolation Pilot Plant) qui est prévu pour entasser 176.000 m3 de déchets transuraniens contenant notamment de l'Américium et du Plutonium, issus d'activités nucléaires de défense (recherches militaires et production d'armes nucléaires). Un ou plusieurs containers se sont ouverts, à 655 mètres sous terre, suite à une explosion d'origine chimique. La radioactivité la plus terrible - Plutonium, Americium - s'est échappée et s'échappe encore...

La technologie nucléaire, fleuron de l'industrie française ? Pas vraiment. Areva ne sait pas fabriquer la cuve du nouveau réacteur EPR, en cours de construction à Flamanville. Cette pièce cruciale d'une centrale nucléaire a été fabriquée? au Japon. Un secret jalousement tu.
 
EDF a enfin posé la cuve du réacteur EPR de Flamanville lundi 27 janvier après une semaine de préparation minutieuse. Ce gros objet de 425 tonnes qui mesure 11 m de haut et plus de 5 m de diamètre a été positionné dans le puits de cuve sous le regard attentif de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
 
Cet événement ponctue un feuilleton qui a commencé en octobre dernier lorsque la fameuse cuve est arrivée dans le Nord Cotentin après un long voyage. On a cru un moment qu'elle ne pourrait jamais être posée. Il faut dire ...

De rares médias restent encore attentifs à la situation, pourtant tragique, qui se joue en ce moment au Japon, mais en France, nous sommes loin d'être à l'abri d'une catastrophe s'il faut en croire la multiplicité des « incidents » qui s'y sont déroulés ces derniers jours. Pas rassurant...
 
Le 30 octobre 2012 l'ASN (autorité de sureté nucléaire), a signé, sous la plume de Marie-Pierre Comets, Jean-Jacques Dumont, et Philippe Jamet, une série d'articles enjoignant fermement la FBFC (société franco-belge de Romans-sur-Isère de fabrication de combustibles nucléaires) de fournir avant le 30 novembre toutes les garanties afin que les « incidents » des 18, 26, et 27 septembre 2012 ne se reproduisent pas.
 
Incidents dont la presse ne s'est pas fait un large écho, le moins qu'on puisse dire. Le r...