Recherche du mot clé « Thessalonique » (5 résultats)

Le 18 mai, Thessalonique, dont l'agglomération dépasse un million d'habitants, devait voter pour ou contre la privatisation de son eau. Ce référendum populaire consultatif devait se tenir en même temps que les élections locales. Son organisation était soutenue par onze maires de l'agglomération, dont celui de Thessalonique. Qu'importe ! Le gouvernement grec du conservateur Antònis Samaràs a déclaré la consultation illégale.
 
C'est la « Troïka » - FMI, Banque centrale européenne et Commission européenne - qui exige de la Grèce de privatiser la gestion de l'eau dans les deux plus grandes villes du pays, Athènes et Thessalonique. L'entreprise qui gère la distribution de l'eau à Thessalonique (EYATH) est déjà une société anonyme. Elle reste cependant contrôlée par l'Etat à 51%, qui doit donc...

Jeudi 28 mars, le parlement grec a adopté une loi, nommée Plan Athéna, qui vise à démolir l'enseignement supérieur gratuit et fourni par l'Etat. La loi a été passée de force en violation flagrante de la constitution grecque qui ne permet pas l'abolition des universités.
 
La loi a été adoptée avec 148 voix pour et 125 contre. Les députés de la Gauche démocratique, le plus petit des trois partis formant la coalition dirigeante qui comprend aussi le parti conservateur Nouvelle Démocratie et le PASOK social-démocrate, ont voté contre ces mesures. Leur démarche était entièrement fondée sur le fait qu'un soutien à cette loi aurait risqué de mettre en cause leur possibilité à servir de caution de « gauche » à la stratégie d'austérité du gouvernement.
 
Athéna a pour conséquence la fermeture imm...

Soutenue par des multinationales, la Commission européenne pousse secrètement à la privatisation de l'eau en Europe, affirme le site de la télévision allemande « Monitor ». L'accès à l'eau de qualité est reconnue comme un droit fondamental par l'ONU, mais si ces multinationales parviennent à obtenir ce qu'elles souhaitent, elles pourront se partager un pactole constitué de milliards d'euros.
 
La Commission a commencé à promouvoir la privatisation de l'eau pour les pays touchés par la crise et qui ont bénéficié de plans d'urgence, comme la Grèce et le Portugal par exemple. La troïka a parfois imposé cette privatisation, qui est alors expressément prévue dans les contrats qu'elle leur fait signer. En Grèce, les grands aqueducs d'Athènes et de Thessalonique ont été vendus. Pour le consommat...

Pour l'anecdote, mardi dernier, les employés d'une entreprise sous-traitante de la Régie d'Électricité, techniciens certainement « de spécialité » comme on nous apprend à dire, ont coupé le courant à la clinique de Saronikos (sur l'île d'Égine), pendant que les patients étaient encore sous dialyse. Heureusement que les groupes électrogènes de la clinique ont aussitôt pris le relais. Car l'établissement, privé du remboursement des soins depuis plusieurs mois par les Caisses de Sécurité Sociale, n'a pas pu à son tour, honorer ses factures électricité... (source Marianne)
 
Chaque détail nouvellement rendu public du cinquième plan d'austérité pour la Grèce montre que l'Union européenne est disposée à recourir aux plus brutales mesures pour garantir les profits des spéculateurs. L'une des vic...

Alors qu'on nous parle des médailles obtenues aux JO, de ce « pauvre » Armstrong pénalisé pour dopage (quelle surprise), de la sécheresse en France, et qu'on nous ment éhontément sur la situation en Syrie, pendant ce temps la, la misère sévit dans certains pays, et personne n'en parle, a part notre flamby national et sa nouvelle copine Angela Merkel, pour dire que « la Grèce doit faire plus d'efforts... » afin de pouvoir rembourser sa dette et rester dans cette maudite zone euro !

Jour après jour, l'actualité nous fournit les preuves les plus accablantes de la réalité de la situation créée par la monnaie commune européenne. Ainsi, entre le 30 juillet et le 23 août 2012, on a appris successivement :
 
 • que la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie continuent de s'effondrer,
 • que l'ens...