Recherche du mot clé « Théia » (3 résultats)


La planète Mars, source inépuisable d'inspiration, fait de nouveau parler d'elle suite à la découverte d'indices révélant la présence dans le passé et en grande quantité d'un gaz bien connu : L'oxygène !

Nous savions en effet jusque là que Mars avait possédé un environnement relativement similaire à celui de la Terre lors des premières étapes de son développement, constitué d'une atmosphère, d'eau, ainsi que d'un champ magnétique (magnétosphère), et que la faiblesse de ce dernier n'a malheureusement pu empêcher l'atmosphère alors présente d'être « soufflée » par de puissants vents solaires.

Or, si il était admis jusqu'ici que l'atmosphère de Mars est en majorité composée de dioxyde de carbone, d'argon et de diazote, et contient des traces de dioxygène, d'eau, et de méthane, nous décou...

Les craintes relayées depuis maintenant plusieurs années par de nombreux médias alternatifs, dont le veilleur, selon lesquelles une inversion des pôles magnétiques de notre terre serait en cours, se voient désormais à demi-mot confirmées par les scientifiques.
 
En effet, après analyse de l'ensemble des données rassemblées par les trois satellites Swarm de l'agence spatiale européenne (ESA), les résultats sont formels et confirment que le champ magnétique qui protège notre planète (la magnétosphère) s'affaiblit, révélant la forte probabilité d'un prélude à une inversion des pôles. Les conséquences qui en découleraient, bien que la science officielle se veuille rassurante, ne laisse rien présager de bon pour l'avenir, et pas seulement concernant notre civilisation - principalement basée su...

De nouvelles questions ont été soulevées concernant la naissance de la lune, suite à une nouvelle analyse qui a trouvé que des échantillons provenant de la Terre étaient pratiquement identique à ceux de la surface lunaire. L'étude (lien) contredit la théorie selon laquelle la Lune s'est formée après l'impact d'un objet de la taille de Mars nommée Théia (impacteur) avec la Terre il y a environ 4,5 milliards d'années.
 
A l'époque à la fois la Terre et Théia étaient encore partiellement fondus, faisant sombrer Théia dans le noyau terrestre, tandis que de plus légers éjectas et débris étaient jetés dans l'espace pour finir par s'amalgamer et former la Lune.
 
La nouvelle étude menée par Zhang Junjun, et ses collègues de l'université de Chicago, a comparé les rapports isotopiques de titane dans...