Recherche du mot clé « Syndicat andalou des Travailleurs » (3 résultats)

Des milliers de citoyens espagnols, exaspérés par les mesures d'austérité économique et par l'incurie des politiques européens face à la crise, convergent en ce moment de tout le territoire espagnol vers Madrid pour manifester leur mécontentement ce samedi 22 mars.

Depuis fin février, ces manifestants « indignés » marchent au rythme de slogans comme « Non au paiement de la dette », « Pas une coupe budgétaire de plus », « Dehors la "troïka" » (Commission Européenne, Banque Centrale européenne et Fond Monétaire International). Ou bien encore « Du pain, un travail et un toit pour tous ». Un mouvement sans précédent dans l'histoire sociale de l'Espagne démocratique.
 
L'initiative est partie du Syndicat andalou des Travailleurs (SAT) en septembre 2013. Le but : unir les différentes luttes soc...

Au delà de l'aspect répressif de cette information que véhicule l'Afp, je tiens à saluer le courage et la détermination de nos amis Espagnols qui sont au coeur de la crise, et qui n'hésitent pas à prendre des risques en défiant l'état dictatorial instauré par Rajoy, digne successeur de Franco.
 
Que cela en inspire le plus possible chez nous et nous donne la force de résister, car il est bien question ici de résistance, et notre France pantouflarde se doit de se réveiller et de s'organiser pour reprendre en main son destin, jusqu'ici dans les mains des banquiers... Le veilleur
 
Plus de 200 militants de gauche se sont emparés vendredi de fournitures scolaires dans un supermarché de Séville. Leur objectif : les redistribuer à des familles en difficulté.
 
Devant les médias, qu'ils avaient prév...

Cette ville d'Andalousie ne connaît pas le chômage et prospère à l'ombre de sa coopérative agricole. Alors que la politique d'austérité bat son plein en Espagne, son maire, Juan Manuel Sánchez Gordillo, a pris la tête d'un mouvement de résistance populaire. Público
 
Juan Manuel Sánchez Gordillo a fait la une des journaux après avoir mené une « expropriation forcée » de produits alimentaires pour les distribuer aux plus défavorisés, une action menée dans plusieurs supermarchés avec ses camarades du Syndicat andalou des travailleurs (SAT). C'est dire si cet homme est un dirigeant singulier au sein de la classe politique espagnole.
 
Sánchez Gordillo est un dirigeant historique du Syndicat des ouvriers agricoles (SOC), colonne vertébrale de l'actuel SAT. En outre, depuis 1979, il est maire de...