Recherche du mot clé « Société générale » (7 résultats)

Ne croyez pas votre banquier si il vous confie le sourire aux lèvres que tout va bien et que votre argent ne risque rien. Cet interview révèle qu'il n'en est rien, que les banques mentent sur leur réel état de santé, et que le risque de vous faire « chyprioter » votre compte est tout sauf un conte de fées !

Merci à Thomas de goldbroker.com pour le partage de cette information ;-) Le veilleur

Fabrice Drouin Ristori (FDR): Bonjour Mr Chevallier, merci d'avoir accepté cette interview. Avant d'aborder la situation des banques en France, pouvez-vous vous présenter rapidement ?
 
Jean-Pierre Chevallier : En tant que professeur agrégé, j'ai enseigné, en particulier l'analyse financière à l'Université de Nice. Étant maintenant en retraite, je continue à travailler en toute liberté en tant que bu...

Pour des dizaines de milliers de clients d'Orange, SFR, EDF ou encore Groupama, le passage aux normes européennes pour les prélèvements et les virements provoque des incidents en cascade.
 
Branle-bas de combat dans les banques. Depuis vendredi soir minuit, toutes les entreprises françaises, administrations, associations et commerçants ont dû adopter de nouvelles normes européennes, dites « Sepa », pour leurs virements et prélèvements. L'objectif est d'harmoniser les coordonnées bancaires partout en Europe pour faciliter ces opérations d'un pays à l'autre. Au centre du jeu, les banques doivent absorber le changement de millions de numéros de comptes. Un travail de titan comparable au passage à l'euro ou à la transition vers l'an 2000.
 
« Elles ont dû revoir leurs chaînes de traitement en ...

La hausse du rendement des bons du Trésor américain, provoquée par le changement de cap de la Fed, commence à faire exploser des bulles en série (obligations, dettes souveraines, actions, marchés émergents, etc.)
 
Pour certains, c'est l'annonce d'une expédition punitive imminente contre la Syrie qui fait tousser les marchés. Pour d'autres, comme l'analyste financier Bill Lynch de Hinsdale Associates, c'est précisément une nouvelle guerre qu'il faut pour convaincre Barack Obama et la Réserve fédérale de renoncer à l'engagement pris en mai de mettre graduellement fin à la politique ultra-accomodante de la banque centrale américaine, engagement dont Bernanke doit préciser les modalités exactes le 18 septembre.
 
Comme l'affirme un dossier de l'Expansion dédié aux krachs :
 
« En ouvrant en gran...

Une information dénichée sur le site Crashdebug de mon ami Folamour et qui se veut réjouissante à la base, mais qui va certainement une fois de plus tourner en règlement de comptes en interne, avec un blâme à la clé ! Soyons réalistes, le gouvernement Obama ainsi que d'autres ont été élus grâce aux financements des banquiers, il ne vont pas se tirer une balle dans le pied en risquant de se les mettre à dos !
 
Il est pour le moment trop tôt pour faire un pronostic, mais gageons que ces parasites vont encore s'en tirer par une pirouette, alors que j'ai pu lire aujourd'hui que les Etats-unis vont intensifier le débit de leurs planches à billets, et qu'ils projettent de relever automatiquement le plafond de la dette qui comporte bien plus de zéros que je n'en ai jamais eu à l'école !
 
L'enqu...

Neuf banques supplémentaires ont été assignées en justice dans le cadre de l'enquête sur les manipulations du Libor, le taux de crédit interbancaire de référence, annonce vendredi le Wall Street journal citant des sources proches du dossier.
 
Des citations à comparaître ont été signifiées en août et septembre par les Etats de New York et du Connecticut à Bank of America, aux banques japonaises Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi, au Crédit Suisse, à la Lloyds (Grande-Bretagne), à la Rabobank (Pays-Bas), à la Royal Bank of Canada, à la Société Générale et à l'allemande West LB, a indiqué le quotidien d'affaires américain.
 
Au total, 16 banques sont désormais dans le collimateur de la justice (notamment JPMorgan, Citigroup, Barclays, HSBC, RBS, UBS et Deutsche Bank).
 
Le Libor est calcul...