Recherche du mot clé « Shanghaï » (18 résultats)


Nouveau rebondissement - et non des moindres - concernant la Loi travail, et plus précisément au regard de sa légalité face aux lois internationales européennes, légalité qui semble visiblement enfreinte.

C'est dans un discours destiné au Premier ministre ainsi qu'à la ministre du Travail que la délégation CGT demande une nouvelle fois le retrait de la Loi travail, faute de quoi une plainte sera déposée devant les instances de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et devant les Nations-Unies.

C'est en effet en les termes de « hors-la-loi internationale » que le projet de Loi travail est ainsi qualifié, puisqu'il viole les conventions de l’Organisation internationale du Travail et le Pacte des Nations Unies selon les dires de la CGT. N'étant point féru de droit international, ...

C'est officiel, lors de la réunion au sixième sommet annuel à Fortaleza, au Brésil, les représentants des cinq grands pays émergents connus sous le nom de « BRICS » (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), ont signé, mardi 15 juillet, un accord concrétisant la création d'une banque de développement et d'une réserve de change commune, la « New Development Bank ». Le veilleur
 
Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et Afrique du Sud, autrement dit les « BRICS », se sont réunis lundi dernier lors d'un sommet dans la ville de Fortaleza, au Brésil, au cours duquel ils ont décidé de créer une banque de développement et un fonds de réserve de crise pour disposer d'une alternative au FMI et à la Banque mondiale. Les BRICS estiment que ces deux dernières défendent trop les intérêts des pa...

J'avoue que mes connaissances limitées en économie ne me permettent pas d'appréhender à sa juste mesure l'ampleur des conséquences d'un tel évènement si il devait se poursuivre, mais nul doute que les répercussions au niveau mondial d'un crash bancaire généralisé de la seconde puissance mondiale seraient tout bonnement monstrueuses... Le veilleur

Une ruée bancaire est en train de se produire en Chine, rapporte Reuters. La semaine dernière, la rumeur s'est répandue que la Jiangsu Sheyang Rural Commercial Bank, une petite banque rurale de la ville de Yancheng, dans la province de Sheyang, dans l'est de la Chine, était sur le point de s'effondrer. Depuis le 24 mars, la panique a conduit des milliers de gens à se ruer sur les guichets pour retirer leur argent. Certains apportent même des g...

Par cette annonce, la Chine a fait l'effet d'une véritable bombe, mais elle a été quasiment entièrement passée sous silence par les médias « mainstream » aux USA. La Banque Centrale de Chine a décidé qu' « il n'était plus dans l'intérêt de la Chine d'accumuler des réserves de devises étrangères ».
 
Au 3ème trimestre 2013, les réserves en devises étrangères ont été estimées à environ 3,66 trillions de dollars. Et bien sûr, la majeure partie de ces réserves sont en dollars US. Pendant des années, la Chine avait accumulé des dollars et s'est attelée à garder haute la valeur du dollar et basse celle du yuan ! L'un des buts de cela est de rendre les produits chinois moins chers sur le marché international. Mais à présent, la Chine a annoncé que le temps était venu d'arrêter de faire des rése...

L'excès d'activités humaines, la surpêche, et les nombreux barrages hydroélectriques tout le long du fleuve Yangtsé a eu pour conséquence immédiate de faire s'effondrer totalement l'ensemble des écosystèmes aquatiques du fleuve : 99,7% de ses poissons ont aujourd'hui disparu.

Le nombre de poissons des quatre grandes espèces endémiques s'est totalement effondré, passant d'une estimation de 30 milliards dans les années 1950 à moins de 100 millions aujourd'hui.
 
Quant au nombre d'espèces observées, la réduction constatée est totalement effrayante, passant de 143 à 17 aujourd'hui, selon un rapport publié dernièrement par le Comité des ressources halieutiques du fleuve Yangtsé dans le cadre d'une étude d'impacts des activités humaines commandée par le ministère de l'Agriculture et le Fond mon...