Recherche du mot clé « Sakhaline » (5 résultats)

Depuis quatre jours, c'est comme un air de guerre froide qui s'élève des confins orientaux de Russie. Sur l'ordre surprise, vendredi 12 juillet, du président de la Fédération de Russie, l'inamovible Vladimir Poutine, des manoeuvres militaires, les plus grandes depuis l'époque soviétique, ont été déclenchées dans le district militaire de l'Est, un des quatre du pays-continent, prenant presque par surprise observateurs et Etats voisins.
 
Ces manoeuvres, qui s'achèveront le 20 juillet, impliquent 160.000 soldats et environ 5000 chars et blindés à travers la Sibérie et l'Extrême-Orient dans une énorme démonstration de la résurgence de la puissance militaire de la nation. Pas moins de 70 navires de la flotte du Pacifique de la Russie et 160 avions et hélicoptères de combat prennent également...

De forts séismes ont provoqué le déplacement des stations terrestres des systèmes de navigation par satellite GPS et GLONASS. Toutes les erreurs de définition des coordonnées géographiques provoquées peuvent causer de sérieux problèmes, souligne le géophysicien australien Paul Tregoning.
 
Les scientifiques ont étudié les données issues de quinze tremblements de terre parmi les plus forts depuis l'année 2000 - d'une magnitude de huit environ. Il a été constaté que même à une distance de plusieurs milliers de kilomètres des épicentres, la croûte de la terre s'est trouvée décalée de quelques millimètres. Pour une utilisation domestique, ce n'est pas grave, mais pour des mesures très précises cela est très problématique.
 
Par exemple, dans le cas des satellites scientifiques : ils sont envoyé...

Quelques jours seulement après un essaim de séismes au Kamtchatka (Russie), de nouvelles manifestations de forte ampleur viennent d'avoir lieu, encore une fois aux abords de la plaque pacifique.

Cette nouvelle série de séismes était prévisible et dénote clairement une intensification de l'activité tectonique sur la zone de la grande ceinture de feu. Nous pouvons nous attendre également à une augmentation significative de l'activité volcanique le long de la ceinture, particulièrement dans la région de l'arc des Kouriles-Kamtchatka. La possibilité de nouveaux séismes aux abords du Japon sont également à redouter... Le veilleur
 
Un puissant séisme de magnitude 8.3 frappe l'Extrême-Orient russe
 
Un puissant tremblement  de terre d'une magnitude de 8,3 sur l'échelle de Richter a été enregistré ...


Un puissant séisme de magnitude 7,7 s'est produit mardi matin en mer d'Okhotsk, dans l'Extrême-Orient russe, n'entraînant aucune alerte au tsunami, ont annoncé les météorologues américains et japonais.
 
Le séisme, enregistré à 4h59 heure de Paris, a été localisé à 158 km à l'est de Poronaysk, ville portuaire de l'île russe de Sakhaline, et à une profondeur de 625 km, a précisé l'Institut géophysique américain (USGS).
 
L'agence météorologique japonaise a pour sa part indiqué que la secousse avait été ressentie dans l'île d'Hokkaido (nord de l'archipel). Le centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique a de son côté indiqué qu'aucun tsunami destructeur n'était à craindre.
 
A titre d'information, la mer d'Okhotsk est liée à la plaque tectonique du même nom, qui est en contact avec les plaques...

Des officiels japonais sont actuellement engagés dans des pourparlers avec des diplomates russes sur la possible délocalisation de dizaines de millions de japonais dans le cas très probable d'un effondrement total de l'unité 4 de Fukushima Daiichi.

Selon un rapport récent de EUTimes.net (lien), les autorités japonaises ont indiqué qu'au moins 40 millions de japonais sont en  "extrême danger" d'empoisonnement radioactif, et que de nombreuses villes de l'est, y compris Tokyo, peuvent devoir être évacuées dans les prochaines semaines ou mois pour éviter un empoisonnement à des radiations extrêmes.

Comme nous continuons de le rapporter, la situation à Fukushima est désespérée, c'est peu de le dire. Le réacteur 4 est sur le point de s'effondrer complètement, ce qui enverrait dans l'atmosphèr...