Recherche du mot clé « Sénat belge » (2 résultats)

Merci à Mohammed Abdel pour cette information qui nous montre une nouvelle infraction des droits de l'homme et de la constitution de la part du gouvernement belge.

Grâce à ce dernier, la répression fait un nouveau pas en avant, instaurant un peu plus encore un état dictatorial déjà présent, par le biais cette fois de modifications apportées à la loi antiterroriste existante.

Désormais, « l'incitation indirecte » au terrorisme est punissable par les textes de loi belges, le nouveau projet de loi est entré en vigueur le jeudi 14 mars 2013, et ça sort tout droit du site du Service public fédéral (voir le texte de loi [1]).

Le veilleur

 
Le 7 février 2013, le Sénat belge a voté par 48 voix pour et 8 abstentions, le nouveau projet de loi antiterroriste déposé par la ministre de la Justice Annemi...

Après avoir bien commodément été étiquetés de « membres de sectes » au gré des humeurs des castes politiques ou médicales, ceux qui osent émettre des critiques sur les vaccinations pourraient bientôt être étiquetés « terroristes ».

En cause : un ajout très récent dans le Code pénal belge dont faisait état le site de Gerard de Selys.

« Nous serons tous des « terroristes » en Belgique. Le sénat belge a adopté ce mercredi 30 janvier 2013 le projet de loi, déposé par la ministre de la Justice belge, qui dote le code pénal belge d'un article 140 bis incriminant pour terrorisme l'auteur de « tout message public » qui « préconise directement la commission d'infractions » visant à déstabiliser ou détruire le système économique et/ou politique qui régit nos sociétés et, ce, malgré l'avis rendu p...