Recherche du mot clé « Reykjavik » (7 résultats)

Un séisme mineur de magnitude 3.7 s'est manifesté sur l'île volcanique d'Islande ce dimanche. cette secousse ne présage pourtant rien de bon, car il pourrait être causé par une intrusion de magma à faible profondeur, ce qui signifie un évènement potentiellement précurseur à une nouvelle éruption du volcan.

Détails du séisme
 
Magnitude : ML 3.7 depth 3 km
Région : Iceland
Date : 2014-05-04 01:24:14.0 UTC
Localisation : 65.10 N ; 16.37 W
Distances : 285 km NE of Reykjavík, 94 km W of Egilsstaðir
 
Ce séisme a eu lieu entre les volcans Askja et le Herðubreið. Ces deux volcans sont étroitement liés puisqu'ils font partie de la fracture d'une centaine de kilomètres, qui est à leur origine.

Le Askja est le premier, sa formation a débuté il y a de ça plus de 200.000 ans. La plus importante de ses é...

C'est une nouvelle porteuse d'espoir, et qui confirme une fois de plus que notre salut, est dans un premier temps de sortir de la zone euro, cette machine à broyer économiquement les pays. Vous pouvez constater une fois de plus le comportement ignoble de Bruxelles et d'autres représentants de la zone euro, qui consiste à effectuer un chantage commercial et exercer des pressions sur l'Islande !
 
Ces vils oligarques craindraient-ils que d'autres pays se décident à suivre la voie de ce pays ou une vraie démocratie règne, et ou le peuple décide ? Le veilleur
 
L'Islande a indiqué jeudi être tout près de tuer définitivement le processus d'adhésion à l'Union européenne, à un moment où elle s'acheminait vers des sanctions commerciales des Vingt-huit à son égard.
 
Le ministère des Affaires étrangè...

L'Islande ne fait décidément rien comme tout le monde. Très durement touchée par la crise de 2008, l'île est désormais en pleine reprise économique, et multiplie les tentatives pour reprendre en main le contrôle de son pays. Dernière en date, le vote en faveur d'un projet de constitution qui remet le citoyen au centre de l'échiquier et qui prévoit...la nationalisation d'une partie des ressources naturelles.

L'Islande, qui avait déjà surpris en disant « non » au renflouement de ses banques par l'État, continue sa révolution tranquille. Très durement touchée par la crise de 2008, elle est désormais en pleine reprise économique. Et ce week end, l'Île qui compte un peu moins de 320.000 habitants, a voté à 68,3% en faveur d'un nouveau projet de constitution soumis à référendum populaire. Le...

Les deux tiers des Islandais ont soutenu les propositions faites par un comité de citoyens en vue de rédiger une nouvelle Constitution, selon les résultats préliminaires du référendum consultatif organisé samedi à ce sujet, un exercice de démocratie directe sans précédent.
 
Ces résultats provisoires diffusés dimanche par la chaîne de télévision publique RUV reposent sur le dépouillement des bulletins de vote dans la moitié des circonscriptions. La participation était évaluée à moins de 50%, soit beaucoup moins que celle de 72,9% enregistrée l'année dernière au référendum sur la compensation à offrir aux Britanniques et aux Néerlandais victimes de la faillite en 2008 de la banque Icesave.
 
La proposition de nouvelle Constitution a été rédigée par une commission élue en 2010 pour réviser l...

Le 6 octobre 2008, les trois grandes banques islandaises faisaient faillite, provoquant une grave crise dans ce petit pays. Mais à présent, l'économie va beaucoup mieux grâce à une méthode inverse de celle suivie dans la zone euro.
 
Voici quatre ans, le 6 octobre 2008, le premier ministre islandais d'alors, Geir Haarde, provoque une onde de choc sur ce petit pays de 320.000 habitants. Trois semaines après la faillite de Lehman Brothers, il annonce que les trois grandes banques du pays, Kaupthing, Glitnir et Landsbanki, sont désormais incapables de faire face à leurs engagements. L'île nordique entre alors dans une des crises économiques les plus sévères de son histoire.
 
Un pays redressé
 
Quatre ans plus tard, l'économie islandaise affiche de nouveau une santé des plus robustes. Le PIB, qu...