Recherche du mot clé « RIA Novosti » (26 résultats)


Vous l'aurez sûrement remarqué, les médias officiels contribuent depuis quelques temps à augmenter considérablement le climat de terreur ambiante en brandissant la menace d'un affrontement nucléaire entre les deux « éternel rivaux », à savoir les États-Unis et la Russie. Mais qu'en est-il réellement ?

Bien que cela n'ait pas toujours été le cas, et malgré le fait que rien ne puisse plus me surprendre venant de la part des exterminateurs patentés que sont les États-Unis, j'ai du mal à adhérer à une hypothétique guerre nucléaire entre les deux blocs, du simple fait qu'en aucun cas il ne pourrait y avoir de « vainqueur », mais ce n'est que mon analyse personnelle, et elle ne rejoint pas forcément la « logique » guerrière washingtonienne.

Quoiqu'il en soit, la situation vient d'évoluer danger...


Les tensions actuelles entre la Russie et les États-Unis ont aujourd'hui atteint un niveau historique, puisque la situation pourrait s'avérer plus dangereuse que pendant la crise des missiles cubains. Dans ce contexte, et malgré les risques énormes liés à cette situation, les états-unis en situation pré-électorale doivent composer avec un Vladimir Poutine aussi inflexible que fin stratège.

Bien qu'étant moi même un ardent supporter du président russe qui reste un des derniers dirigeants à faire front à l'américanisme guerrier tous azimuts, force est de reconnaître que le dit si bien un article du Saker que la Russie reste sous-armée par rapport aux États-Unis/OTAN sur le plan quantitatif, et que c'est une des raisons expliquant qu'elle ne veut par conséquent pas la guerre.

Ne prenez pas c...

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, à 60 km de la frontière russe. A son bord se trouvaient 280 passagers et 15 membres d'équipage. Selon les premiers éléments disponibles, il n'y aurait pas de survivants. (nouvelles mises à jour en bas de page)
 
L'appareil a disparu des écrans des radars vers 15 h 20 (heure de Paris) alors qu'il volait à 10.000 mètres d'altitude, puis s'est écrasé près du village de Grabove, aux environs de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, a indiqué l'administration régionale. Selon les sources officielles, il ne semble pas y avoir de rescapés du crash aérien. Des débris de l'avion et des corps ont été découverts près de la ville de Thorez de la région d...

Alors que la liste énorme des ennemis de l'occident et de l'empire américain s'agrandit, notre ami Vladimir Poutine agrandit quant à lui son cercle d'amis. Cette fois-ci, cela concerne Cuba, avant poste hautement stratégique que redoutent les Etats-Unis comme l'a déjà montré l'histoire des missiles cubains. Un contre-pied, et non des moindres à l'ingérence occidentale en Ukraine. Le veilleur

La Russie effacera 90% de la dette cubaine avant la visite du président Vladimir Poutine à Cuba, écrit vendredi le quotidien RBC Daily.
 
Jeudi le gouvernement a transmis à la Douma un projet de loi concernant la ratification des accords intergouvernementaux avec l'île, selon lesquels ce pays latino-américain serait libéré de 90% de sa dette envers la Russie, soit 31,7 milliards de dollars sur un total...

Au départ il s'agit d'un article plutôt prospectif publié par l'agence de presse RIA Novosti qui fait le point sur l'escalade militaire dans l'est de l'Ukraine et les différentes options du gouvernement putschiste.
 
Et puis, après cette analyse et le constat d'échec de la première offensive de l'armée ukrainienne dans le Dombass et de l'enlisement  meurtrier du conflit, vient ce paragraphe :

« La Russie a déjà commencé à projeter des troupes vers la frontière ukrainienne, pour l'instant pour renforcer la sécurité. Mais des vidéos du déplacement vers la frontière d'unités importantes de transmissions et logistiques ont déjà été rendues publiques. Elles sont nécessaires pour constituer un grand groupe armé en mesure de mener une opération offensive. Cette opération semble inévitable si l...