Recherche du mot clé « Pays-Bas » (48 résultats)


C'est après une période d'inactivité passagère que je reprend la plume, ou plutôt le clavier, pour aborder aujourd'hui un sujet délaissé depuis le mois de juillet 2016 : le sempiternel « Réchauffement climatique ». Dans une récente publication, Frits Bolkestein - dirigeant du parti libéral néerlandais, ministre de la Défense et Commissaire de l'Union Européenne - évoque les intellectuels qui prêchent le catastrophisme climatique et dénonce les scénarios aussi alarmistes qu'inexacts qui figurent dans le rapport du Club de Rome (« Limits to Growth », ou rapport Meadows) publié en 1972 par Dennis Meadows, et actualisé en 2012 par le Smithsonian Institute.

Il n'est aucunement question pour moi de dénigrer la responsabilité humaine dans la dégradation ou même la destruction de notre environ...

Le phénomène d'immigration en Europe est un sujet très délicat à ne pas aborder avec légèreté, et séparer le bon grain de l'ivraie dans le flot d'informations continu n'est pas chose aisée si l'on ne dispose pas de moyens d'investigation sérieux.

Cette lacune profite aux différents prétendants aux trône qui n'ont aucune gêne à brandir haut et fort des chiffres, ainsi que le moindre fait divers dans l'espoir de voir leur côte populaire augmenter. Mais au delà de ces récupérations honteuses et condamnables, se pourrait-il que ce tragique et continuel exode massif soit le fruit d'un désir de certains groupes ou think tanks à qui profiterait cet import-export de vies humaines ?

C'est ce que semble révéler l'article qui suit provenant du site des brindherbes (que je salue au passage), et q...


Incroyable mais vrai ! Après les annonces répétées des médias cette semaine que la « chasse aux sites de fausse info » était ouverte, un faux mais astucieux communiqué a été relayé hier par plusieurs agences de presse, dont Bloomberg, et qui a eu pour résultat une spectaculaire chute du groupe Vinci en bourse, faisant perdre à ce dernier la modique somme de 1,1 milliard d'euros.

Il s'agissait pourtant d'un piège qui aurait facilement pu être déjoué pour les utilisateurs avertis que sont censés être les chargés de communication au sein de ces agences, mais peut être se croyaient ils à l'abri de ce genre de procédé. Toujours est il que le canular a fonctionné, et a eu pour effet une forte chute du prix de l'action, entrainant par la même occasion la revente des titres possédés par les ac...

Si le titre reprend le sens de celui de l'article du HuffingtonPost, ce dernier met en exergue le fait que la France s'oppose à l'interdiction des armes nucléaires, lui donnant une image de vilain petit canard. J'ai tenu à fouiller plus en profondeur, et la conclusion est que la France n'est pas la seule, et que le sujet est bien plus complexe qu'il n'en a l'air.

Car la subtilité réside dans le fait que nous parlons ici d'interdiction des armes nucléaires, alors que le traité de non prolifération nucléaire n'a toujours pas abouti à de réels résultats positifs depuis de nombreuses années. Sans risques de trop se tromper, on peut avancer que dans la cas de la France, la diminution drastique des moyens en hommes et matériels, ainsi qu'en financements, allié à un parc vieillissant, pour ne...


L’entreprise allemande Bayer a annoncé l’achat de la firme américaine Monsanto en vue d’une fusion, et pour le montant astronomique de 59 milliards d’euros (66 milliards de dollars). Le géant de l’industrie pharmaceutique et chimique dont les pesticides dits « tueurs d’abeilles » sont controversés engloutit ainsi le fabricant - tout aussi controversé - de pesticides et de semences OGM Monsanto.

Si nous nous réjouissions en début d’année de la dégringolade des bénéfices du géant Monsanto, le constat est aujourd’hui amer, et comme je l’avais annoncé alors à l’époque « ne perdons pas de vue que le lobby de l’agro-alimentaire a le bras long et peut encore nous réserver certaines surprises ». La surprise est en effet au rendez-vous, bien qu’en y réfléchissant, cette acquisition était prévis...