Recherche du mot clé « Navy Seals » (3 résultats)

Cet article de Benjamin Fullford peut paraître polémique mais dans la mesure où je partage son avis, je vous en fait pars tout de même. Ce journaliste canadien, aujourd'hui exilé au Japon, a travaillé pendant sept ans comme chef du département Asie-pacifique pour le magazine Forbes et pendant 20 ans comme journaliste.
 
Celui-ci aurait abandonné ses fonctions en 2005 suite à des désaccords avec sa direction concernant des articles qui s'approchaient trop de la vérité. Il se serait alors allié avec diverses sociétés secrètes asiatiques  qui s'opposent au Nouvel Ordre Mondial. Ces sociétés sont réunies sous le nom de « White dragon society ». Fullford serait devenu le porte-parole de cette organisation en échange de leur protection.
 
Il est l'un des rares journalistes à avoir pu interviewer...

Un membre des Navy Seals qui a participé au raid contre Oussama Ben Laden en 2011 livre dans un ouvrage à paraître un récit de l'opération contredisant certains détails révélés par les autorités américaines au lendemain de l'opération phare de la présidence de Barack Obama.
 
Dans No Easy Day, dont la sortie a été avancée du 11 au 4 septembre, sous le pseudonyme de Mark Bowen (sa véritable identité a été révélée par la chaîne Fox News), il raconte dans le détail l'opération, selon des extraits publiés mercredi par le Huffington Post et par l'agence AP. Le chef d'Al-Qaida a été tué dans sa résidence d'Abbottabad au Pakistan le 1er mai 2011. L'administration Obama a laissé filtrer de nombreux détails sur le raid selon lesquels il avait tenté de résister et avait été abattu dans sa chambre. ...

Au fond, cela ne surprendra personne. Voir ces révélations couchées par écrit comme cela la sainte alliance du fric et du démon sera pour certains insupportable. Ces écrits datent de 1997, mais personne ne les avait traduits en français. J'avais espéré l'aide d'autres bloggers bien connus, pour valider la traduction, mais depuis 48 heures, pas de signe de vie.

Aussi je me risque à vous passer ces révélations avec une ou deux traductions « brutes de fonderie » qui peuvent sembler abruptes. En tout cas, je peux vous assurer que cela m'a pris un temps certain, et que j'ai fait mon maximum. En fait, tout est parti de la « scopolamine », en réaction à l'affaire Holmes, sur la piste d'Isabelle (conscience du peuple) qui a tout pointé à l'origine. Vous allez voir c'est énorme, moi-même j'ai hal...