Recherche du mot clé « NK 603 » (4 résultats)

Les Académies d'Agriculture, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences, des Technologies et Vétérinaire se liguent pour tenter de porter un coup fatal à l'Étude de GE Séralini sur les OGM et le RoundUp GT +. Générations Futures réagit à cet avis. Décidemment l'étude de GE Séralini et de son équipe dérange. Elle dérange même tellement que 6 Académies ont cru bons d'unir leurs forces pour tenter de discréditer les travaux du scientifique.
 
Générations Futures dénonce le parti pris incroyable de cet avis des académies. Tout d'abord cet avis n'est pas fondé sur un Travail d'expertise approfondi, l'avis reconnaissant que « Les Académies ont cependant jugé inutile d'organiser en leur sein une expertise approfondie... » (sic !). Cependant, avant même la publication prochaine de l'avis de l'Anses,...

Des scientifiques dénoncent, dans une lettre ouverte, les obstacles dressés par les industriels et les Etats contre la recherche indépendante.
 
Le site d'information « Independent Science News » a décidé de prendre part au débat sur les OGM. Le 2 octobre, il a publié une « lettre ouverte » de soutien au chercheur français Gilles-Eric Séralini, auteur d'une étude sur la toxicité du maïs OGM NK 603 sur les rats (lien), qui a déclenché une vive polémique dans la communauté scientifique et les médias.
 
Le texte, intitulé « Séralini et la science », rédigé par sept chercheurs internationaux, signé par une vingtaine d'autres et traduit en français (lien), profite de l'affaire Séralini pour pointer les nombreux obstacles auxquels se heurtent les scientifiques qui souhaitent mener des études indé...

Malgré d'importantes manifestations populaires, la multinationale américaine remporte plusieurs batailles décisives au Paraguay et en Argentine, où seront fabriquées et cultivées des variétés résistantes à de nouveaux pesticides. Une défaite au goût amer pour les organisations paysannes et les populations victimes de l'épandage.
 
Un modèle agricole controversé
 
La journée mondiale de protestation contre la firme Monsanto, lundi 17 septembre, a donné lieu à une multitude de manifestations au Canada, en Argentine, en Allemagne, en Équateur, au Paraguay, au Brésil, au Pérou, au Japon, aux Philippines et jusque devant le siège de l'entreprise, à Saint Louis aux Etats-Unis.
 
Devenue le symbole de la manipulation génétique des semences et de la production de pesticides comme le désherbant total ...


Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes... une hécatombe. Et une bombe pour l'industrie OGM.
 
C'est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine « Food and Chemical Toxicology » - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l'expérimentation menée par l'équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l'innocuité du maïs génétiquement modifié.
 
Lourdement toxique et souvent mortel
 
Même à faible dose, l'OGM étudié se révèle lourdement ...