Recherche du mot clé « Motor City » (3 résultats)

Incapable d'honorer une dette abyssale de 18 milliards de dollars, la ville de Detroit a requis la protection à la justice fédérale américaine face à ses créanciers. Dans le même temps, l'agence de notation américaine Moody's relève la perspective de la note de la dette américaine de « négative » à « stable », tout en confirmant son « triple A », la meilleure note possible, cherchez l'erreur !
 
D'autant plus que comme nous le rappelle Fawkes News, « Détroit vient ainsi grossir les rangs des 22 autres villes américaines ayant déjà fait faillite depuis Janvier 2010 ». A cela vient s'ajouter un taux de chômeurs énorme aux Etats unis, mais officiellement en baisse dernièrement, ceci dû à la nouvelle méthode « enfumatoire » des calculs, car dans la réalité, les chômeurs n'ayant plus droit à u...

La ville de Détroit, symbole du capitalisme et de l'industrie automobile, n'est plus que l'ombre d'elle-même. En cinq ans, ses habitants ont subi une brutale décroissance forcée : un taux de chômage exorbitant, un exode urbain sans précédent, des services publics délabrés.
 
Pourtant, derrière les scènes de désolation, une société post-industrielle est en train de naître, grâce à l'expansion d'une agriculture urbaine et à l'émergence de solidarités de quartier. Basta ! a rencontré celles et ceux qui bâtissent une nouvelle cité sur les ruines de la Babylone déchue.
 
Des trottoirs et des parkings vides longent les vastes avenues. Une enfilade de magasins aux rideaux baissés quadrille le centre-ville de Détroit, berceau de l'industrie automobile américaine. Les banderoles « à vendre » et « à...

Les habitants de Detroit, une ville du nord des Etats-Unis devenue un symbole de pauvreté et violence urbaine, pourrait se retrouver sous tutelle, ultime solution pour éviter la faillite.
 
Le gouverneur de l'Etat du Michigan Rick Snyder devrait nommer un tuteur dans les jours qui viennent afin d'empêcher une faillite du berceau de l'industrie automobile américaine, surnommée « Motor City ».

Cette décision d'un gouverneur républicain et blanc de prendre le contrôle d'une ville essentiellement noire et démocrate a généré d'intenses critiques.
 
« L'Etat du Michigan est-il devenu le nouveau Mississippi ? »
, a indiqué le révérend Wendell Anthony, responsable local de l'Association pour l'avancement des gens de couleur (NAACP), invoquant l'histoire des attaques sur le droit de vote des noirs dan...