Recherche du mot clé « Mosanto » (3 résultats)

Terre d'éternels conflits armés, vaste cimetière à ciel ouvert où sont enterrées chaque année des millions de personnes, désert des économies flouées et des rêves spoliées, l'Afrique est aussi l'eldorado des firmes pharmaceutiques internationales qui viennent y tester leurs nouveaux produits dans l'absolu mépris des règles éthiques de la recherche biomédicale.
 
C'est ainsi que malgré elle et au détriment des vies humaines sacrifiées sans scrupules sur l'autel du « progrès » médical, l'Afrique contribue à faire avancer la science. Surfant sur le climat de corruption généralisée des autorités et gouvernements locaux, de l'impunité cancérigène, les laboratoires pharmaceutiques ont investi le continent nègre pour le « sauver » du marasme sanitaire dans lequel il s'enfonce un peu plus chaque ...

Malgré d'importantes manifestations populaires, la multinationale américaine remporte plusieurs batailles décisives au Paraguay et en Argentine, où seront fabriquées et cultivées des variétés résistantes à de nouveaux pesticides. Une défaite au goût amer pour les organisations paysannes et les populations victimes de l'épandage.
 
Un modèle agricole controversé
 
La journée mondiale de protestation contre la firme Monsanto, lundi 17 septembre, a donné lieu à une multitude de manifestations au Canada, en Argentine, en Allemagne, en Équateur, au Paraguay, au Brésil, au Pérou, au Japon, aux Philippines et jusque devant le siège de l'entreprise, à Saint Louis aux Etats-Unis.
 
Devenue le symbole de la manipulation génétique des semences et de la production de pesticides comme le désherbant total ...

Salutaire pour les uns, l'étude de Séralini est tombée comme un cheveu sur la soupe (transgénique) pour les défenseurs des OGM qui n'ont pas mâché leurs mots. Comment s'organise leur contre-attaque ? Décryptage.
 
Des rats aux corps déformés par la tumeur. Les images tirées de l'étude du Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (Criigen) dirigée par Gilles-Eric Séralini ont fait le tour du monde. Et déchainé les passions, en Europe - où les associations se battent pour un bannissement pur et simple des cultures et de la consommation d'OGM - comme aux Etats-Unis - où le débat sur l'affichage obligatoire des aliments transgéniques fait rage [1]. L'étude du professeur Séralini est venu confirmer les craintes de certains et agacer les défenseurs de la transgen...