Recherche du mot clé « Miami » (21 résultats)


En avril 2013, nous apprenions par les gros titres de la presse officielle que les États-Unis avaient placé sur une liste noire dix-huit personnes, en majorité des fonctionnaires russes, ayant soit-disant joué un rôle dans la mort en prison en 2009 du « juriste » Sergueï Magnitski.

Les personnes étant inclues dans la « liste Magnitski » ont vu leurs avoirs gelés sur le sol américain et ont été interdites d'entrée aux États-Unis. De même, tout ressortissant américain ayant fait commerce avec elles étaient exposées à des sanctions pénales. Ces évènements avaient bien évidemment contribué à raviver les tensions entre Washington et Moscou, tandis que la version officielle des faits vue par l'occident désignait comme à son habitude une culpabilité d'origine russe.

A l'époque, c'est en ces ...

Alors que je relayais hier une information selon laquelle un complot contre le président Maduro avait été révélé au grand jour, aujourd'hui les preuves tombent, impliquant une fois de plus les Etats-Unis, ce qui je pense n'est une surprise pour personne... Le veilleur
 
« Il faut nettoyer cette porcherie, en commençant par la tête, profiter du climat mondial avec l'Ukraine et maintenant la Thaïlande », ainsi s'exprime l'ex-députée Maria Corina Machado, héritière d'un grand groupe privé vénézuélien et dirigeante locale de l'extrême-droite, dans un des mails échangés en mai avec le politicien Diego Arria, l'avocat Gustavo Tarre et des fonctionnaires états-uniens, dont l'ambassadeur Kevin Whitaker, en poste à Bogota.
 
« C'est l'heure de faire des efforts, de procéder aux appels nécessaires e...

Les autorités vénézuéliennes ont découvert un complot fomenté par les leaders de l'opposition, des investisseurs internationaux et des officiels soutenus par le Département d'Etat américain visant à assassiner le président Nicolas Maduro et à prendre le contrôle du pays.
 
Lors d'une conférence de presse, le maire socialiste de Caracas, Jorge Rodriguez, a dénoncé le « stratagème complexe » visant à assassiner M. Maduro et faire sombrer le pays dans la violence afin de justifier une intervention militaire étrangère. Selon M. Rodriguez, le stratagème a été financé par « un fonds de plusieurs millions de dollars » qui a soutenu diverses actions contre le gouvernement depuis le mois de février sous la direction du banquier vénézuélien Eligio Cedeno, un fugitif recherché par la justice au Vene...

L'affaire du cargo nord-Coréen intercepté mercredi dernier dans la baie de Limon, à l'entrée Atlantique du canal de Panama, semble prendre de l'ampleur alors que les officiels Panaméens ont effectué hier des déclarations inquiétantes ; l'une d'entre elles a attiré notre attention : la cargaison du bâtiment arraisonné la semaine dernière semblerait émettre des « radiations » ! Voici un condensé des dernières informations recueillies à ce sujet.

Mercredi 10 juillet : le Chong Chon Gang est arraisonné à l'entrée Nord du canal de Panama avant d'être dérouté sur le terminal de Manzanillo
 
Le cargo Nord-Coréen, qui avait appareillé du port de La Havane quelques jours plut tôt, avait été signalé aux autorités de Panama comme transportant des armes et des substances illicites. Le navire a donc ...

Sans arme, ni haine, ni violence... Mais avec des ordinateurs et internet : des pirates informatiques ont dérobé en deux opérations près de 45 millions de dollars dans 26 pays, participant, selon la justice américaine, « à un énorme braquage de banques » d'un genre nouveau. Il est d'ailleurs amusant de voir les différents titres dans les médias, car la ou certains parlent de « braquage » ou de « vol », d'autres plus réalistes dénoncent un « détournement ».
 
Comme l'évoque Folamour sur Crashdebug « (...) petit détail qui a son importance, vous remarquerez que les pirates en question ne sont pas des petits « carders » ils n'ont pas dupliqué de carte de client lambda et n'ont donc lésé aucune personne, sauf les banques en question... (...) Le revers de la médaille, c'est que ce hack vas enc...