Recherche du mot clé « Mario Draghi » (8 résultats)

La « stratégie du choc » est une politique de démantèlement des biens publics et de réduction drastique des libertés menée après une grave crise économique, politique ou environnementale, un attentat ou une guerre. Elle s'inspire des techniques de lavage de cerveau et de privation sensorielle employées par la CIA visant à détruire la mémoire du sujet, briser ses capacités de résistance et obtenir une « page blanche » sur laquelle écrire une nouvelle personnalité.
 
A l'échelle d'une population, il s'agit de faire « table rase » du passé en réduisant à zéro le patrimoine public d'un pays, ses structures sociales et économiques pour y construire une nouvelle société. Privées de leurs points de repères, littéralement en état de choc, les populations victimes de ce traitement se sont vues sp...

Les annonces « officieuses » relatant une possible sortie de la zone euro envisagée par les pays affectés par la crise se multiplient, mais rien ne semble pour le moment se concrétiser.
 
Sommes nous face à des tentatives mainstream de destabilisation des citoyens, qui, de plus en plus nombreux à être persuadés que l'abandon de cette dictature monnétaire est la seule issue possible, retrouveraient ainsi dans ces annonces un espoir de sortir du tunnel et baisseraient leur garde ?
 
Nous sommes donc peut-être confrontés à de nouvelles techniques de manipulation de l'information, mais pour ma part, je reste persuadé du bien fondé d'une telle action, d'autant plus que les quelques pays qui n'ont pas voulu adhérer à ce pacte ne s'en portent pas plus mal...  Le veilleur
 
Kai A. Konrad, conseiller ...

La stratégie européenne pour surmonter la crise de la dette est au bord de l'effondrement. La reprise tant attendue n'a pas réussi à décoller. La hausse des taux d'endettement à travers toute l'Europe du Sud s'accélère. Le consensus politique en faveur d'une austérité extrême se délite dans presque tous les pays de l'Union économique et monétaire (UEM) touchés par la crise. Et pour faire bonne mesure, la Réserve fédérale américaine inflige maintenant un choc de crédit plein pot.
 
Aucun des acteurs clés de la zone euro ne semble prêt à admettre que la stratégie actuelle n'est pas tenable. Ils essaient d'en camoufler les fissures jusqu'aux prochaines élections allemandes en septembre, comme si cela allait changer quoi que ce soit.
 
La Grèce
 
Un rapport de la Commission européenne, qui a fai...

Sauvetage de la Grèce, évasion fiscale, Mario Draghi, toutes les raisons sont bonnes pour parler de la Grèce mais jamais de ce que subit au quotidien sa population, il est temps d'établir le bilan de la politique d'extrême austérité qui lui est imposée et ses conséquences.
 
La crise, ah la crise ! Un mot tellement idyllique pour les gouvernements, on l'utilise à toutes les sauces pour pouvoir justifier n'importe quelle mesure austère et contreproductive. La Grèce est aujourd'hui à la fois le cobaye d'une politique européenne extrêmement dure et en même temps le désigné responsable de la situation. Eh oui, la stabilité de l'euro est bouleversée par ce pays, il faut donc lui appliquer une politique de la rigueur. Ah rigueur ! Un qualificatif doux et sucré quand on ne regarde pas ses conséq...

A la surprise générale, le chancelier de l'Échiquier britannique, Georges Osborne, a annoncé lundi 26 novembre la nomination de Mark Carney, 47 ans, actuel gouverneur de la Banque centrale du Canada, au poste de gouverneur de la Banque d'Angleterre. Le nouveau patron de la Bank of England (BoE) doit succéder à l'actuel gouverneur Mervyn King en juin 2013.
 
Mark Carney a fait des études à Harvard et Oxford, puis travaille treize ans pour la compagnie Goldman Sachs International à Londres. Il s'impliquera notamment dans l'économie post-apartheid de l'Afrique du Sud ainsi que dans les opérations de Goldman Sachs liées à la crise financière russe de 1998 , en conseillant la Russie de parier contre la capacité du pays à rembourser sa dette.
 
La nomination de Carney survient à peine six mois ap...